• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Le concours Fashionomics de la Banque Africaine de Développement (BAD) dévoile son gagnant

Le concours Fashionomics de la Banque Africaine de Développement (BAD) dévoile son gagnant

By Sharon Camara

12 mai 2022

Mode

Facebook Lohije

Abidjan - Plus de 199 candidatures venues de toute l’Afrique. Pour sa seconde édition, le concours Fashionomics Africa a voulu célébrer, une nouvelle fois, les marques africaines émergentes, engagées et responsables.

Organisé par la Banque africaine de développement, Fashionomics Africa vient de dévoiler son grand vainqueur pour la seconde édition. Il s’agit de Lohije du Nigéria. Après seulement un an d’existence, la marque a su se distinguer par son originalité et sa vision pour une mode durable.

Facebook Lohije

Après avoir reçu 199 candidatures, un jury de professionnels a effectué une première sélection de trois jeunes marques : Diakwu Cloth du Nigéria, Reform Studio d’Égypte et Lohije du Nigéria. Ces labels ont ensuite été présentés sur une plateforme dédiée et le public a été invité à voter pour sa marque préférée, entre le 7 et le 11 avril dernier.

Site web Fashionomics

« Nous avons reçu des candidatures de partout en Afrique. Beaucoup de candidats viennent de pays anglophones comme le Ghana, le Nigeria, le Kenya. Nous avons également des candidats de pays francophones, comme le Togo, le Sénégal, le Bénin, quelques candidatures du Mali, cela varie. Je peux dire que nous avons eu une bonne couverture sur le continent », explique à FashionUnited, Emanuela Gregorio, économiste et coordinatrice du concours Fashionomics Africa.

Lohije, gagnant l’édition 2022, succède au premier vainqueur, Pine Kazi : « À l’époque, nous avions reçu beaucoup de demandes, environ 150 candidatures de marques de mode durable du continent. Pine Kazi a su se démarquer. C’est une marque durable basée au Kenya qui crée des chaussures écologiques à partir de déchets d'ananas. Nous les avons aidés à trouver des investisseurs. Ils ont pu bénéficier d’une assistance technique, et de notre réseau de partenaires. Le principal besoin se situait au niveau de la production d’ananas qu’il fallait augmenter. Ils avaient aussi besoin d’outils qui n'étaient pas disponibles au Kenya. À l’issue du concours, ils ont pu s'associer à des entreprises indiennes pour obtenir ces équipements spécifiques », raconte la coordinatrice du programme.

Un avenir prometteur pour le grand gagnant

À la clé, pour le vainqueur du concours Fashionomics Africa, un chèque de 3 000 dollars (soit 2869,50 euros), un certificat, l’opportunité de participer à des événements en ligne et de prendre part à des discussions sur les principaux défis en matière de développement durable auxquels l'industrie est confrontée. Le gagnant a également accès à un réseau de médias et d’experts de l’industrie, et à des offres de mentorat et de réseautage via les collaborateurs du concours. L’objectif étant de l’aider à développer sa notoriété et à être accessible à un plus large public. Les deux autres finalistes reçoivent chacun un chèque de 1500 dollars (soit 1434,75 euros).

« Nous voulons suivre ces marques dans leur évolution, jusqu'à ce qu'elles soient totalement indépendantes. À l’avenir, nous voulons faire grandir ce programme et offrir des prix plus importants aux gagnants. Pour cela, nous devons attirer plus de partenaires stratégiques ».

Lancé en 2020, le concours Fashionomics Africa est organisé par la Banque africaine de développement, en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement, la Parsons School of Design.