• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Le CSF Mode & Luxe retouché à la lumière de la crise sanitaire

Le CSF Mode & Luxe retouché à la lumière de la crise sanitaire

By Odile Mopin

27 avr. 2021

Mode

CSF campagne Savoir Pour Faire

Le Contrat stratégique de filière Mode & Luxe définit les grands axes de l’industrie de la mode en partenariat avec les pouvoirs publics pour trois ans. Sa dernière version, datant de janvier 2019, vient d’être amendée.

Actualiser le CSF Mode & Luxe

L’objectif de cet « avenant », signé ce 26 avril par la ministre de la culture Roselyne Bachelot et la ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher : actualiser le CSF pour y intégrer les nouveaux enjeux soulevés notamment par la crise sanitaire et le rapport « Relocalisation et mode durable » remis en janvier dernier par Guillaume de Seynes, le président du CSF.

Treize nouvelles mesures sont ainsi présentées, autour de trois axes : la formation, l’accompagnement des entreprises et les aides à la relocalisation, et enfin la traçabilité et la mode durable. Ces propositions visent notamment à accompagner au mieux les entreprises du secteur, à favoriser les opportunités de relocalisation des entreprises et « ainsi atteindre l’objectif de doubler en cinq ans la part du "Fabriqué en France" dans la consommation de textiles, linge de maison et chaussures », indique le communiqué du gouvernement.

Par ailleurs, deux appels à projets du ministère de la culture accompagneront les jeunes marques de mode, dans leurs projets impliquant l’intégration digitale et les métiers d’art de la mode. « Les entreprises de la filière, impactées par la crise sanitaire, ont su se mobiliser et faire preuve d’inventivité et d’agilité, notamment avec la production de masques textiles à filtration garantie, au printemps dernier, ou la mise en œuvre de mesures en faveur de la production française à la suite du rapport « Relocalisation et mode durable », a déclaré Agnès Pannier-Runacher.

Plusieurs projets ont déjà été concrétisés dans le cadre du CSF signé en 2019 : la création de la grande école de mode « Institut Français de la Mode », avec l’intégration de l’Ecole de la chambre syndicale de la couture, les campagnes de communication « Savoir pour faire » sur les métiers techniques de la filière, ou encore le lancement du démonstrateur de recyclage au Centre européen des textiles innovants (CETI) à Roubaix.