• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Les 5 tendances qui bousculent les collections mariage

Mode

Les 5 tendances qui bousculent les collections mariage

By Vivian Hendriksz

23 mai 2017

Certains pensent que les mariages traditionnels appartiennent au passé, mais cela ne signifie pas que l’industrie du mariage est en déclin. De plus en plus de jeunes couples, à travers le monde, cherchent de nouveaux moyens, uniques et alternatifs, pour célébrer leur grand jour – mais sans trop dépenser. Un marché de masse des robes et accessoires de mariés a alors vu le jour. En 2016, de nombreuses collections de robe de mariée abordables, créées par des marques d’habillement classiques, sont apparues, comme par exemple Asos, H&M ou encore nafNaf, changeant définitivement le secteur. Mais les futurs mariées de 2017 sont-elles toujours à la recherche de robes de mariée de grande consommation, pour leur grand jour ? Et les articles de mariage abordables ont-ils vraiment eu un impact sur les autres catégories du marché du mariage ? FashionUnited a mis son nez dedans et partage les 5 tendances marquantes du mariage qui changent le paysage de cette année.

Les articles de mariage sur le marché de masse continue à devenir plus abordables

Certains peuvent se demander si les consommateurs souhaitent vraiment porter une robe de mariée de grande consommation pour leur grand jour. Avec le prix moyen d'un mariage au Royaume-Uni à 31500 euros, cela ne vous surprendra pas d’apprendre que le montant moyen pour une robe de mariée est de 1600 euros. À Londres, le montant moyen est même un peu plus élevé, passant à 1950 euros, selon Bridebook. Cependant, tout le monde ne peut pas dépenser ce montant pour une robe, et encore moins pour un mariage entier - c'est là où les robes de mariée plus abordables entre en jeu.

Le marché de masse dans les vêtements de mariée a affecté le prix moyen du segment car de nouvelles données indiquent que les robes de mariée de marché de masse sont devenus de plus en plus abordables grâce à des géants de la mode comme Topshop, Lipsy et & Other Stories, qui lancent leur propre collection de bridalwear (articles et robes de mariage). En fait, le prix moyen d'une nouvelle robe de mariée ou d'une demoiselle d'honneur a diminué, au cours de la dernière année. Au cours du premier trimestre de 2016, le prix moyen d'une nouvelle robe de mariée était de 394 euros, selon Edited. Ce prix moyen a maintenant chuté de 33 pour cent, à 264 euros au cours du premier trimestre de 2017.

A post shared by Lipsy London (@lipsylondon) on

Et ce ne sont pas seulement les robes de mariée de ce nouveau marché de masse qui sont devenues plus abordables, les robes de demoiselles d'honneur et les vêtements d'occasion sont également devenus plus accessibles, car un nombre croissant de mariées sélectionnent jusqu'à trois tenues à porter tout au long de leur journée de mariage, de la cérémonie à la réception et après la fête. « Ces jours-ci, les couples construisent leurs expériences de mariage autour de tenues et d'événements qui rendront bien sur les réseaux sociaux, ce qui signifie qu’on regarde ou dépense moins pour « La robe », explique Katie Smith, asnalyste de marché senior de la mode et du retail à Edited.

La tenue de mariage devient de plus en plus modulable

Alors que de plus en plus de mariées optent pour une robe de mariée plus abordable pour leur grand jour, une autre tendance émerge : les mariés et les invités optent aujourd’hui pour des articles de mariage plus fonctionnels ou plus polyvalents. En effet, maintenant les jeunes générations cherchent à vivre des expériences, en dépit du matériel et de l’acquisition d’objets. Alors plutôt que de dépenser une fortune sur une robe qui ne sera probablement utilisée qu'une fois, de plus en plus d'épouses cherchent des robes de mariage plus polyvalentes, qui peuvent être portées plusieurs fois. Des tops de mariage, des jupes et des pantalons font alors leur apparition, au sein des créateurs comme des marques plus accessibles. Et la tendance ne devrait que croître l'année prochaine. Les marques de créateurs, comme Carolina Herrera, Oscar de la Renta et Viktor & Rolf, ont suivi cette tendance en créant des ensembles de deux pièces (ou trois pièces) pour SS18, en offrant plusieurs looks.

Carolina Herrera a présenté un pantalon coupé, associé à un top en dentelle pour accentuer la taille et une jupe en tulle, avec un pull en paillettes pour le Printemps-Eté 2018. « Je crois fermement aux pièces séparées pour les mariages », a déclaré Carolina Herrera, lors de sa présentation de collection. « Pour moi, c'est la façon moderne d'habiller la mariée. » D'autres marques plus abordables, tels que Lipsy, ont également lancé des robes de mariée accessibles, avec des jupes détachables, dans le but d'offrir aux jeunes mariées, des vêtements plus polyvalents, cette année. Ces robes ont été conçues pour être portées plusieurs fois, lors d'autres événements, afin d’offrir aux futures mariées plus de souplesse et de flexibilité avec leurs robes. « Une chose que j'ai vu pour la première fois cette année, que j’espère voir plus, sont des jupes amovibles », a déclaré Ann Oleinik d'Ann & Kam Photography, au magazine Brides. « La mariée peut avoir une robe fourreau et une robe de bal, pour beaucoup moins que le prix de deux robes. »

Plus de femmes choisissent d'acheter leur robe de mariée en ligne

Bien que les marques de Fast fashion aient rapidement changé de modèle et adoptent une approche omni-channel, les détaillants haut de gamme et de luxe commencent également à rattraper leur retard et à passer au numérique. Maintenant, le marché de la mariée est en marche, car un large éventail de marques offrent une gamme de robe de mariée en ligne. Cela va des acteurs du luxe, comme Net-a-Porter, aux détaillants de masse tels qu'Asos, aux marques fabriquées sur commande, comme Floravere. Net-a-Porter offre une large gamme de robe de mariée de marques de créateurs dans leur boutique de mariée, ainsi que d'un certain nombre d'options plus abordables de Needle & Thread, tandis qu'Asos propose son propre assortiment de mariage, en plus de trois autres marques.

A post shared by Karina (@karnakaos) on

Donc, même si l’idée d'acheter sa robe de mariage en ligne peut ne pas être suffisamment chic pour la mariée, cela reste une option intéressante pour les futures épouses incapables de trouver la bonne robe en boutique. L'achat de robes de mariée et de robes de demoiselle d'honneur en ligne est un gros business, selon Edited. Les données montrent que le taux de vente en ligne des produits nuptiaux a augmenté de 50 pour cent au premier trimestre de 2017, par rapport à la même période de l'année précédente. En outre, pour les mariées qui font achètent en ligne leur robe de rêve et cherchent à faire une bonne affaire, le mois de mars est le meilleur moment pour acheter, car les robes sont en solde, en moyenne de 60 à 70 pour cent, avant l’arrivée de la nouvelle saison.

Les mariées aiment les couleurs

A l’époque, la plupart des épouses étaient très regardantes pour la couleur de leur robe de mariée, optant pour le blanc traditionnel, le crème ou l'ivoire. Cependant, cette année, un grand nombre de robes de mariée rose et poudrée sont arrivées sur le marché, la couleur étant devenue l'une des couleurs les plus populaires pour les mariées. Le rose « Millennial » a déjà été salué par beaucoup comme l'une des couleurs clés du Printemps-Eté 2017, la teinte étant un peu plus claire que le Rose Quartz, la couleur de 2016 de Pantone. Le teinte est ainsi à l’honneur dans de nombreux décors ou robes de mariage, cette année. Les créateurs, de Marchesa à Christian Siriano, ont présenté des robes de mariée roses ou rouges, tandis que les géants comme Topshop et & Other Stories offrent des robes roses pâle ou pêche. Les robes de mariée avec les épaules dénudées comme Brigitte bardot et les robes de mariée des années 90 sont également très à la mode cette année.

Les détaillants offrant des services pour tous les besoins lors de votre mariage

La tendance de mariage la plus intéressante cette année en termes de mariage est l’apparition d’accessoires pour le grand jour dans les rayons des détaillants de masse, offrant tout, des robes de mariage, à la lingerie, aux accessoires, aux chaussures ou même la décoration. Par exemple, H&M n’offre que quelques robes de mariée, qui sont sensées être le cœur de la stratégie marketing, mais a également étendu son offre de lingerie et d’accessoires de mariage cette année. Ensuite, il y a Asos, qui offre des vêtements de mariage abordables, des chaussures, des accessoires, et même des tenues de nuit et des maillots de bain. Les données d'Edited montrent que les robes de mariée ne représentent que 21 pour cent de l'offre de mariage, alors que les détaillants étendent leur offre.

A post shared by bridalog (@bridalog) on

Au cours du premier trimestre de l'année 2016, 44 pour cent des offres de mariage des magasins se sont concentrés sur les robes, les accessoires comptant pour 22 pour cent, la lingerie pour 9 pour cent, les vêtements de nuit pour 8 pour cent et les chaussures pour 7 pour cent, selon Edited. Mais au premier trimestre de cette année, les nouveaux arrivages de mariage ont changé la donne : 36 pour cent sur les accessoires et 29 pour cent sur les robes, en plus de 10 pour cent sur les chaussures, 7,5 pour cent sur les vêtements de nuit et 6 pour cent de la lingerie. Comme de plus de couples cherchent à organiser un mariage original, les achats de mariage s'étendent sur toutes les catégories. « Les détaillants du marché de masse ont capitalisé sur cette demande en répondant à une large gamme de types de mariage et de personnalités, fournissant non seulement des robes abordables, mais un assortiment complet pour les mariées en ligne », ajoute Smith.

Pendant tout le mois de mai, FashionUnited s’intéressera aux robes et aux articles de mariage. Pour en savoir plus sur le bridal wear, cliquez ici.

Homepage photo : Pexels

Photo 1: Topshop ligne bridal, via website

Photo 2: De gauche à droite - Carolina Herrera SS18 via le webite, Needle & Thread SS17 via Net-a-Porter

Photo 3: De gauche à droite - Topshop bridal via le website - Marchesa Bridal SS17 via le website

Traduit par Aurore Hennion