• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Lyst révèle sa rétrospective 2020 : entre mode sociale, confinement et percée de style

Lyst révèle sa rétrospective 2020 : entre mode sociale, confinement et percée de style

By Odile Mopin

24 nov. 2020

Mode

Le cru est d’exception. Cette année 2020 a été, est encore, de toutes les ruptures, de tous les jamais vu. C’est pourquoi le bilan de Lyst, la plateforme de référence pour les achats de mode, était attendu et riche d’enseignements. Lyst a analysé les recherches, les pages vues et les ventes de ses 100 millions de visiteurs cette année. Elle livre une photographie des moments mode qui ont défini l’année. Zoom sur les tendances, les moments, personnalités, les marques et produits les plus inspirants du shopping en ligne.

Premier constat, la mode n’a jamais été aussi sociale, reflétant les réactions des consommateurs face à des temps qui le sont de moins en moins. En 2020, la mode a donc été plus éthique. En septembre, relève Lyst, les pièces vintages ont réuni en moyenne plus de 35 000 recherches mensuelles. Les recherches de mode en ligne contenant des mots clés liés aux pièces d’occasion ont augmenté de 104 pour cent.

Parallèlement, la tendance « survivalisme » a émergé avec le port obligatoire du masque. Les recherches de ce produit ont bondi de 502 pour cent d’une année à l’autre, tandis que les boutiques et les marques ont adapté leurs stratégies commerciales pour proposer plus de modèles. Dans le droit fil de cette tendance, les pièces mode d’inspiration militaire ont fait fureur. Les recherches de bottes « chunky », dont les bottes de style ranger et les stomper boots, ont augmenté de 49 pour cent par rapport à 2019, tandis que les recherches de pièces en cuir ont connu une croissance de 32 pour cent, en particulier les vestes en cuir et les silhouettes oversizes.

Mais 2020 a aussi été l’année de tous les confinements. La tendance homewear a explosé, et le confort est devenu le maître-mot de nos tenues quotidiennes. En mars, de façon très révélatrice au regard du tempo des confinements dans le monde, en avril, les recherches de bas de jogging avaient bondi de 104 pour cent.

En toute logique cet été, le sport et le sportswear sont sortis du lots… témoignant d’une respiration après un printemps confiné : cyclistes et jupettes de tennis ont été incontournables. En vedette, la jupe de tennis blanche plissée Nike Court Victory (+ 33 pour cent en juin). Tandis que l’intérêt pour les cyclistes s’est maintenu à l’automne : les recherches de ce type d’articles (y compris les requêtes incluant les termes « vélo » et « course ») étaient en hausse de 43 pour cent en septembre.

Pour le style, il a fallu compenser : les plus beaux looks, loin des joggings et des Crocs (un produit phare de l’année) se sont affichés sur les réseaux sociaux : le nombre d’abonnés sur TikTok a augmenté à une vitesse record au début de l’année, tandis qu’Instagram a enregistré une explosion de 70 pour cent des vidéos en live au mois d’avril.

2020 : Survivalisme, sport & Style

L’après Covid ? Selon les analyses de Lyst… et les collections des créateurs, le shopping non genré devrait gagner du terrain. En témoigne le succès des catégories, gammes et pièces non genrées Gucci MX de Gucci, Shapes de Converse et Ivy Park x Adidas de Beyoncé… La recherche de sens devrait parallèlement s’accentuer, en toute logique. Les acheteurs attendent plus des marques que des slogans axés sur le militantisme, que ce soit de s’opposer publiquement aux injustices sociales, de multiplier les efforts pour une durabilité accrue ou de soutenir régulièrement des œuvres de charité, une pratique devenue particulièrement visible cette année aux yeux du grand public avec la surenchère de dons des marques au début de la pandémie.

Et puis, après des contraintes à foison, le consommateur va libérer sa mode : nous avons tous envie d’un retour à la vie sociale… « nul doute que nous prendrons alors plaisir à nous habiller de nouveau. Imaginez une version moderne des années folles : des coupes courtes, des couleurs et imprimés vifs, et des ornements à foison » commente Lyst.

Dans cette perspective la plateforme a relevé cinq marques à suivre, en prenant en cours les recherches qui se sont multipliées ces six derniers mois : un très bel avenir est ainsi prédit à Brother Vellies (+23 pour cent), Paris Georgia (+25 pour cent), Chopova Lowena (+33 pour cent), Thebe Magugu (+27 pour cent) et Medea (+ 40 pour cent).

La plateforme s’est également penchée comme chaque année sur les influenceurs les plus puissants de l’année. Parmi les dix personnalités issues de la culture pop qui ont le plus d’impacts directs sur les achats de certains articles, Harry Style et son look émergent en tête. Les recherches autour de son titre « watermelon » ont augmenté de 11 pour dans les 24 heures qui ont suivi le lancement du clip en juillet. Phénomène similaire à la sortie de « Golden ». La consultation des pages concernant les blazers bleus et turquoise ont augmenté de 52 pour cent sur Lyst, tandis que les recherches de bobs jaunes ont bondi de 92 pour cent…

Mais, pas de panique les filles, Beyonce reste la star incontestée des lanceuses de tendances. L’inoxydable reine de la pop a largement contribué au succès de la combinaison à imprimé croissant de lune de Marine Serre qu’elle portait dans « Black Is King . Dans les 48 heures suivant le lancement du film, en juillet, les recherches de pièces de la marque française ont explosé de 426 pour cent. … Dans les jours suivants, plus de 3 000 acheteurs ont cherché le « haut croissant de lune », élu motif de l’année par Lyst.

Bien sûr le phénomène des collaborations entre sportifs planétaires, rappeurs et géants de la basket tourne toujours à plein régime. En témoigne le succès des Air Jordan, qui s’envolent à prix d’or sur StockX, ou encore de la collaboration entre Nike et Travis Scott annoncée en début d’année. La recherche « Travis Scott x Nike » a connu une hausse de 168 pour cent dans les 24 heures suivant la sortie des sneakers Air Max 270 de Nike.

On peut encore citer Chiara Ferragni et sa collaboration avec Champion en avril dernier : bingo, les recherches de produits sport de l’enseignes ont grimpé de 108 pour cent au cours du même mois. Ses choix stylistiques en confinement ont également influencé les recherches mondiales, comme son peignoir Versace et ses chaussons en fourrure Louis Vuitton.

Autre univers, enfin, celui, fleuri, bon chic bon genre et preppy de Kate Middleton. Ses masques fleuris… ont fait florès, de même que ses blouses classiques et intemporelles.

Culture pop, Marine Serre et Beyoncé

Quelles sont in fine les marques gagnantes en 2020 ? Honneur à la française Marine Serre et sa griffe « en pleine ascension, dont la popularité ne cesse d’augmenter depuis fin mars » relève Lyst. Des célébrités comme Dua Lipa, Kylie Jenner et Selena Gomez sont fans de son imprimé lune et de sa combinaison…

Belle percée dans un tout autre registre de Telfar et de ses cabas de shopping, devenus un accessoire incontournable de 2020. A tel point que la marque newyorkaise a organisé une prévente d’une journée dédiée à son produit culte. Et les recherches concernant le label ont connu une augmentation de 270 pour cent depuis août.

Autre grand succès de l’année, le label urbain de Matthew Williams 1017 ALYX 9SM. Les recherches ont augmenté de 610 pour cent d’une année sur l’autre et ont fortement progressé suite aux collaborations avec des grands noms comme Nike, Moncler, Mackintosh et d’autres. La nomination du créateur à la direction artistique de Givenchy en juin, a également contribué à cette vague porteuse.

Martine Rose, notamment sa collaboration avec Napapijri pour des vêtements d’outwear a également été couronnée de succès « Polaire Martine Rose » est l’un des mots-clés les plus recherchés sur Google concernant la marque londonienne. Rien qu’en avril, note Lyst, les recherches ont augmenté de 354 pour par rapport au mois précédent.

Enfin, la marque de streetwear de Los Angeles Chinatown Market a multiplié les collaborations en 2020, ce qui a contribué à la faire émerger : à commencer par son partenariat avec Grateful Dead pour créer une paire de sabots Crocs.

Et les pièces gagnantes sont…

Signature de l’année 2020, le masque est devenu une figure imposée, au sens propre du terme. En chef de file, le masque Off-White a été le plus prisé, avec une augmentation de 496 pour cent des recherches entre janvier et mars.

Autre produit iconique de cette année sans précédent, les sandales Arizona de Birkenstock. Les collaborations de la marque avec Valentino, Proenza Schouler et Rick Owens lui ont conféré un statut « couture ». Dans cette foulée « style is no style » les sabots classiques de Crocs sont devenus, qui l’eut cru, l’un des articles plus les prisés au monde en 2020. Toujours dans ce registre décidément très « « Covid et confinement », les requêtes concernant les joggings ont été très boostées cette année, en particulière ceux de Nike, en augmentation de 213 pour cent….

La bouffée d’air frais est venue de la robe à manches bouffantes H&M, modèle préféré des acheteuses (merci Kate Middleton). Plus globalement, les « nap dresses » ont rattrapé les pantalons de survêtement comme tenue de confinement.

Et la bouffée de mode salvatrice est arrivée par le tee-shirt à épaulettes Eva Frankie Shop. Cet article de la boutique new-yorkaise indépendante devenue une marque de mode, a été épuisé et remis en stock plusieurs fois, de même que des copies plus accessibles vendues dans des enseignes comme Mango, Zara, Asos, etc.

Crédit: Harry Style, Marine Serre, Nike, Birkenstock, Teflar