Manifestation des Gilets Jaunes : les Galeries Lafayette et Printemps évacuent leurs clients

Ce samedi 1er décembre, le mouvement des Gilets Jaunes s’est emparé des rues de la capitale. Pour ce troisième week-end de protestation, l’objectif était clair : “prendre le contrôle” des Champs Élysées et d’autres lieux stratégiques de la capitale. Résultat, des monuments dégradés, des transports bloqués et de nombreux commerces ont dû fermer et faire évacuer leurs clients en urgence. C’est le cas des Galeries Lafayette et du magasin Printemps à Haussmann. Tout au long de la journée, d’autres enseignes comme Mango, Zara et Sephora ont également été contraintes de fermer et de faire évacuer les clients.

Des commerçants ont fermé leurs portes

En ce premier week-end de décembre et à seulement trois semaines de noël, l’affluence des acheteurs est une tradition. Face à la révolte des Gilets Jaunes, les commerçants ont pourtant été contraints de fermer leurs portes afin d’éviter pillages et dégradations de leurs locaux. D’après les chiffres du ministère des finances, durant le premier week end des manifestations, le 17 novembre, les ventes au détail ont diminué de 35 pour cent par rapport à la même période en 2017. Le 24 novembre, elles ont chuté de 18 pour cent. Bien que les chiffres n’aient pas encore été officiellement dévoilé pour la période de noël, nul doute que les pertes seront considérables. Selon WWD, le gouvernement français s’est engagé à instaurer des mesures d'urgence pour aider les détaillants à compenser le manque à gagner dû aux manifestations.

Pour rappel, les manifestations des Gilets Jaunes ont débuté en France et aussi en Belgique, le 17 novembre dernier. Le mouvement dénonce l’augmentation des prix du carburants, la baisse du pouvoir d’achat et la cherté de la vie.

Photo: Thomas Bresson on Flickr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS