Le groupe de mode italien Mariella Burani Fashion group (MBFG) qui rencontre "de graves difficultés", a exprimé des doutes sur la survie de l'entreprise, lors de la présentation de ses résultats semestriels.

Positionné sur le segment du luxe accessible, ce groupe de mode, dont le chiffre d'affaires s'élevait à plus de 700 millions d'euros en 2008, "est en train d'affronter de graves difficultés qui ont pénalisé l'activité et créé une situation temporaire de tension financière et de faiblesse patrimoniale", indique-t-il dans un communiqué.

Spécialisée dans la mode et la maroquinerie, l'entreprise, qui détient en plus de sa ligne d'habillement Marella Burani plusieurs marques dont Mandarina Duck et un important portefeuille de licences (la Perla, Giambattista Valli, etc.) est très endetté, comme le souligne un récent audit qui accompagne les résultats.

Le cabinet Mazars, qui a contrôlé les comptes de la société, a precisé qu'au 30 juin, l'endettement financier de MBFG s'elevait a 478,4 millions d'euros.

Le groupe a enregistré au premier semestre 2009 une perte nette de 142,1 millions d'euros, contre un bénéfice de 4 millions un an plus tôt. Son chiffre d'affaires s'élève au premier semestre à 246,1 millions d'euros contre 325,4 millions d'euros au 1er semestre 2008 (-24,4%).

Toujours détenue par la famille fondatrice Burani et cotée à la Bourse de Milan depuis 2000, Mariella Burani Fashion Group négocie depuis juillet la restructuration de sa dette avec ses six principales banques créancières.

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS