Pour son arrivée à Porte de Versailles, ce salon d’origine lyonnaise s’est lancé le défi suivant : celui de clarifier son offre lingerie d’été et beachwear. Forte de sa réputation de référence mondiale des salons professionnels de la lingerie et surtout de la mode balnéaire depuis sa création, il y a plus de 20 ans, Mode City avait intérêt d’assurer… Selon Séverine Marchesi Bendib, commissaire général du salon, la réussite du déménagement de Mode City de Lyon à Paris s’est annoncée dès l’ouverture du salon : « On a constaté dès le premier jour du salon que le nombre d’entrées avait augmenté de 6% par rapport à la dernière édition de Mode City à Lyon. » Elle salue le succès du fashion pass, (le nouveau badge unique, qui donne accès à tous les salons) : 50% des visiteurs de Mode City étaient munis du pass unique lors du premier jour du salon. Malgré quelques plaintes des exposants lyonnais, Séverine confirme que le business reste le business, et que la plupart d’entre eux ont suivi le salon à Paris. « Notre arrivée à Paris est pourtant un atout certain pour la venue de nos visiteurs internationaux, désormais ils n’ont qu’un seul billet d’avion à prendre», a –t-elle ajouté.

 

Pour son inauguration à Paris du 6 au 8 septembre, Mode City a accueilli pour la première fois 800 marques de lingerie d’été et balnéaire de 90 pays du monde entier.

La nouvelle formule du salon a présenté 4 univers (au lieu de quatorze aux précédentes éditions à Lyon) : Young fashion, Designers & Labels, The Essentials et Cocooning (dédié au loungewear).

Naturellement, le salon Interfilière a suivi Mode City à Paris, qui l’a accueilli entre ses murs au hall 3/1. Ce salon dans le salon a réuni à lui seul plus de 300 exposants, et son animation spécifique Beach Art consacrée aux designers, tisseurs, imprimeurs et fabricants d’accessoires balnéaire a été fort appréciée par le public. Un espace avoisinant baptisé « innovation fibres » consacré à la technique et aux nouvelles technologies a réuni des échantillons de fibres et des matières innovantes.

Enfin, les défilés de tendances gratuits (une nouveauté), conférences diverses et variées et le Speaker’s corner dédié aux débats sur la lingerie amincissante, les avantages de produire en Europe ou la féminisation du sport ont réussi à attirer de nombreux professionnels du secteur pendant les quatre jours du salon.

Au hall 2.1, le salon annèxe « Sourcing by Mode City » regroupant les capacités de production (qui existait déjà à Lyon) a mis en avant les industriels du Bassin méditerranéen et des pays de l’Est.

Photo : Mode City

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS