Côté mode balnéaire : l’été nous invite au voyage avec 4 destinations au choix : Porto Cervo (ou le chic raffiné), Miami (à cheval entre le sport et l’art contemporain), Cape Town (un mélange d’imprimés inspirés des univers du manga et du graphisme), la Madrague (vintage à l’esprit 60’s). Le maillot devient complémentaire du prêt-à-porter, contrairement à la lingerie. Autre nouveauté beachwear : les gammes « famille », avec des lignes entières déclinées en modèles homme, femme et enfant. Le haut de forme "bandeau" et les maillots une pièce restent dans la tendance.

Selon Séverine Marchesi Bendib, le commissaire général du salon, la pièce phare de l’été 2009 en matière de lingerie sera la culotte haute remodelante et regalbante (la continuation des modèles rétros des marques Aubade et Wolford). À ne pas manquer aussi, « le grand retour de la dentelle, une déclinaison très libre des imprimés et des couleurs comme chez Dosed », a ajouté le commissaire de Mode City. Aussi du côté de la mode lingerie, pour la saison été 09, la tendance est au "Lounge wear", au bien-être et à la détente sans sacrifier l'esthétisme.

 De manière générale, les marques rivalisent de technique en s’inscrivant de plus en plus dans la tendance du « morphing wear » (matières dites « nouvelle génération » aux effets à la fois sculptant et galbant et seconde peau) et la mode bio. Deux silhouettes se dessinent : la sirène et l’ingénue, deux looks qui font des clins d’œil au balnéaire et au prêt-à-porter.

La première édition parisienne du salon Mode City (du 6 au 8 septembre) a présenté 4 univers spécifiques. Voici les labels (classés par univers) qui ont marqué le salon :

- Young fashion : la mode balnéaire, lingerie, surf, accessoires et prêt-à-porter plage pour les jeunes femmes de 15 à 30 ans (Morgan, Pain de Sucre, Banana Moon, Luna Chic).

- Designers & Labels, un espace dédié aux griffes de luxe confirmées comme Andres Sarda, Christian Lacroix, Cotton club, Elle, Kymare, Karen Millen, la marque italienne Christies ou la griffe néerlandaise Beach Life. Une trentaine de jeunes créateurs étaient présents au salon dont Jenny White, la styliste britannique, qui se cache derrière la griffe Eco-boudoir et qui vise le marché français avec ses dessous ultra-chics. À noter également la petite griffe tricolore Vénus et Jules, autre étoile montante de la mode lingerie.

- The Essentials : des griffes haut de gamme comme Chantelle, Simone Perèle, Esprit, Antigel, Kenzo, Edelweiss, Chantal Thomass ou Barbara, qui démarrent forts avec leurs pièces maîtresses de la corseterie traditionnelle accompagnées pour certains, d’une ligne balnéaire.

- Cocooning, un espace consacré aux labels de prêt-à-porter d’intérieur proposant des lignes « bien-être » conçues pour les activités sportives douces : Régence, Home Wear Concept, Daniel Hechter Paris ou Happy People.

Photo : Wolford

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS