People’s Place : le projet ambitieux de Tommy Hilfiger en faveur des minorités

C’est le nom de sa première boutique. Celle par qui tout a commencé. A Elmira, dans l’Etat de New York, en 1969. Le futur créateur et hommes d’affaires était encore au lycée, et fonde cette boutique de jeans pattes d’éph customisés, People’s Place avec deux copains et une poignée de dollars. Histoire d’amener un peu des bonnes vibrations de la Grosse Pomme dans sa petite ville de Province. On connait la suite. Autant dire que l’insertion, Tommy Hilfiger, issu d’une fratrie de neuf enfants, en connaît bien les mécanismes.

Le 31 mai 2020, une semaine après la mort de George Floyd, le designer américain Tommy Hilfiger s’engageait pour soutenir le mouvement Black Lives Matter, déclarant: « Ce qui se passe est inacceptable. Nous avons besoin d'action ». Après avoir pris le temps de consulter et de réfléchir, la marque a donc décidé de lancer une plateforme, baptisée People’s Place, financée à hauteur de 5 millions de dollars par an, avec pour mission de faire progresser la représentation des minorités dans les industries de la mode et de la création.

Des changements cohérents et à long terme

Ce dispositif repose sur trois piliers les partenariats, l'accès aux carrières et le leadership de l'industrie, pour un programme visant à réaliser des changements cohérents et à long terme.

Concernant les partenariats, Tommy Hilfiger améliorera son portefeuille de talents diversifié, en se concentrant sur des collaborations ciblées qui augmentent spécifiquement la visibilité des minorités.

Pour le soutien professionnel et l’accès à l'industrie de la mode des minorités, la marque utilisera ses connaissances et ses ressources pour garantir des opportunités de carrière en offrant un accès à des informations ou du matériel physique, des conseils spécialisés, des présentations de l'industrie, etc.

Enfin, le volet « leadership de l’industrie » s’attachera à réaliser des études indépendantes sur la diversité dans la mode, pour ensuite travailler à l’élaboration de plans d’actions concrets à utiliser en interne, mais qui seront aussi partagés, afin de diffuser les bonnes pratiques.

« Nous sommes loin derrière où nous devrions être dans la réalisation d'une représentation diversifiée. Cela n'aurait pas dû nous prendre autant de temps pour le reconnaître, mais nous sommes déterminés à le changer à l'avenir. Nous serons intentionnels, intrépides et inébranlables dans nos actions. Grâce au programme People’s Place, nous utiliserons notre plateforme pour créer des opportunités et défendre ce qui est juste. " a déclaré le créateur.

People’s Place va se voir dédier une structure de gouvernance interne qui pilotera et rendra compte régulièrement des objectifs à long terme de la plateforme. Des cadres seront nommés pour diriger le programme, accélérer sa croissance à l'interne et à l'externe et maintenir l'accent sur la transparence grâce à des rapports réguliers sur les progrès et l'impact réalisés. L'équipe du programme People’s Place est actuellement engagée dans des discussions avec des pairs de l'industrie et des partenaires qui peuvent aider à faire avancer la mission de la plateforme et à maximiser l'impact dans le paysage de la mode, indique la marque dans un communiqué.

Dans un cadre plus large, PVH Corp, propriété de Tommy Hilfiger, de Calvin Klein et d’Izod, prend position contre le racisme. PVH utilisera ses ressources et les plates-formes de son portefeuille de marques pour aider à mettre fin à l'inégalité raciale. La Fondation PVH a fait don de 100000 dollars (88 000 euros) à chacun des fonds du NAACP Legal Defence and Education Fund, qui soutient la justice raciale à travers le plaidoyer, les litiges d'impact et l'éducation, et à la National Urban League, une organisation historique de défense des droits civiques dédiée à l'autonomisation économique, l'égalité et la justice sociale. Au cours du mois de juin, la Fondation PVH a en outre jumelé 100 pour cent des dons de bienfaisance faits par des associés à travers le monde à des organisations soutenant la justice raciale.

Crédit: Tommy Hilfiger

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS