Pour la saison printemps été 2009, la créatrice parisienne qui monte, Anne Valérie Hash a présenté une collection autour de thèmes

telluriques et antiques. Appliquant au corps une géometrie douce et anatomique, il s'en dégage une fémininité à la fois romantique et dynamique. C'est dans cet esprit de " philosophie épurée " que Anne Valérie Hash a fait défilé des mannequins aux allures de déesses grecques dans une palette de blancs, de pastels grisés et de couleurs vives. Des imprimés abstraits et fondus évoquent la peinture contemporaine.

Les vestes architecturées créent des épaules affirmées alors que les robes déclinées en cuir et matières fluides comme le jersey libèrent une tension volontaire. Le tout agrémenté de mousseline de chair, torsions, noeuds, plissés, et drapés en clin d'oeil à l'idée d'un nouveau féminin, un brin androgyne.

Pour le Sud-Coréen Lie Sang Bong qui défile à Paris depuis 2002, un vestiaire d'inspiration cubiste avec une attention particulière au niveau des formes à travers des silhouettes géométriques, cubiques, triangulaires ou cylindriques. Sur le podium, le créateur a fait défilé des mannequins habillées en robes blanches imprimées d'éclats de couleur fluo inspirés de l'origami déplié. Du bleu, du rose bonbon et du vert donne le ton du défilé : résolument optimiste malgré la conjoncture économique morose. Des arceaux donnent du volume à l'ourlet des jupes, et les hauts ont des courtes manches comme des lampions.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS