Un vent d'austérité a soufflé sur les podiums parisiens pendant les quatre jours des présentations des collections de prêt-à-porter masculin. Superpositions, pantalons mous et pièces en laine couvre l'homme de l'hiver 2009/2010. Comme une sorte de reflét du contexte morose engendré par la crise économique, le noir a étendu son emprise sur les collections chez Riccardo Tisci pour Givenchy, Bruno Pieters pour Hugo Boss et Francisco Van Benthum. Chez Dior, Kris Van Assche a opté pour un vestiaire en noir et blanc comportant d'amples pantalons noirs, des chemises à grand col rond relevé, des pantalons sarouels, des vestes fermées en biais. Une palette sombre (du noir huilé, ardoise et une touche de blanc cassé) se combine à des formes volumineuses chez le styliste germano-croate Damir Doma: vestes amples à tombée impeccable façon robe d'avocat ou foulards enroulés autour de la tête et du cou, inspirés des paysages extrêmes, conçus pour aider l'homme à braver le désert urbain.

Comme dans beaucoup de ses collections John Galliano s'est plongé dans l'histoire avec une garde-robe d'une extravagance maîtrisée mélangeant sans-culottes, faunes, dandys et avocats débauchés. Chez Jeroen Van Tuyl, une collection sobre et facile à porter avec l'exception de quelques touches de fantaisie (cape à piques au niveau des épaules, et pochettes bandoulières qui reprenaient la forme d'une torpille) : trenchs métallisés et cabans zippés à des tonalités grises et vertes foncées.

Photo: Damir Doma

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS