Pourquoi la Haute Couture est-elle plus pertinente que jamais

La haute couture est régulièrement décrite comme une envolée de fantaisie, avec ses somptueux défilés bi-annuels et ses robes de bal au prix d’un petit appartement en ville.

Ces sommes rondelettes s’expliquent bien entendu par le temps minutieux nécessaire à la confection d’un article de couture. Certaines robes peuvent exiger jusqu'à 2 000 heures de travail manuel, associées à des dépenses astronomiques - les heures de travail qui doivent être payées et un défilé spectaculaire, où du moins soigné - et ne sont pas rentables pour les entreprises de mode à marge élevée ou à volume élevé.

C'est l'une des raisons pour lesquelles la programmation de la semaine de la haute couture ne compte plus autant de créateurs que celle du prêt-à-porter. L'adhésion à son réseau reste relativement faible, avec seulement 15 membres en France (Chanel, Maison Dior, Givenchy, etc.), sept membres correspondants (Giorgio Armani, Fendi, Valentino, etc.) et 15 membres invités (Ronald van der Kemp, Ralph & Russo, Xuan, etc.). Comparé à la semaine de la mode, riche de 76 défilés et de 29 présentations inscrites au calendrier du prêt-à-porter parisien, la semaine de la couture n'est qu'un jeu d'enfant.

Cependant, la haute couture est également un indicateur pertinent pour la mode. Elle est un terrain créatif par excellence où les créateurs peuvent faire preuve d'un savoir-faire et d'une expertise exquise sans être limités par le budget, par le temps ou par des objectifs commerciaux. Il y a, malgré tout, beaucoup de clients sur le marché de la haute couture : on estime à 4 000 le nombre d’acheteurs global et à 200 celui d’acheteurs confirmés, prêts à payer pour les services correspondant à cette expertise. Afin de mettre les choses en perspective, une robe de mariée Dior, selon Reuters, peut rapporter jusqu'à un million de dollars.

Pour ces clients, dont certains ont des agendas mondains très chargés, notamment de 15 à 20 mariages par an et de nombreuses fêtes et événements, il n'est pas question de porter deux fois la même tenue. Ce n'est pas non plus envisageable d'être dans la même pièce qu’un invité portant le même imprimé ou la même robe. C'est donc là que la couture s'épanouit et devient rentable.

La haute couture est l'écosystème de la mode

Selon la Fédération de la Haute Couture et de la Mode (FHCM), la couture est au cœur de l'écosystème de la mode. L'artisanat est une passerelle permanente entre la tradition d'excellence des savoir-faire et la création moderne qui incarne les techniques de fabrication à la pointe de l'innovation.

Pourquoi la Haute Couture est-elle plus pertinente que jamais

Le principal centre d'intérêt de la Couture réside dans le travail manuel accompli par ses membres et par les maisons, qui demeurent un laboratoire d'idées et de techniques, un espace où la créativité peut s'exprimer librement. Son influence ne s'étend pas seulement aux quelques riches qui l'achètent, mais aussi à ceux qui recherchent une mode libre et sans contrainte.

Et pour une poignée de privilégiés, la possibilité d'acheter ouvre sur celle de la personnalisation et d’un vêtement conçu sur mesure. En d’autres termes, ce que la mode a de mieux à offrir.

Cet article a été écrit pour FashionUnited.uk. Cet article a été traduit et édité en français par Sharon Camara.

Photo : Ronald van der Kemp AW19 couture par Marije Aerden

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS