Le groupe de luxe et de distribution, propriétaire de Yves Saint Laurent, Gucci ou Puma a annoncé le mercredi 25 février la vente définitife de Bedat & Co, horlogèr genevois, à Luxury Concepts Watches Jewellery, société de gestion de marques Malaisienne, en partenariat avec Viviane Fankhauser, actuelle CEO par intérim de Bedat & Co. Gucci Group avait acquis Bedat & Co en décembre 2000 en tant que marque de niche jeune et mono produit dans le secteur des montres de luxe. Bedat & Co continuera de concevoir, commercialiser et vendre les montres de luxe suisses sous la marque Bedat & Co.

Robert Polet, Président et CEO de Gucci Group s'est enthousiasmé de l'accord avec LuxuryConcepts et Viviane Fankhauser. "Le fait de rejoindre Luxury Concepts et de bénéficier de son expertise dans la niche de distribution haut de gamme des montres en Asie orientale, place Bedat & Co en bonne position pour devenir un acteur important sur ces marchés", a affirmé t-il.

PPR (anciennement Pinault Printemps la Redoute) a annoncé dans un communiqué du mois de février, un chiffre d'affaires pour 2008 de 20,2 milliards d'euros, en hausse de 5,8% sur un an, pour un bénéfice net stable à 875 millions d'euros. Qualifiant l'environnement économique d' "incertain" en 2009, le groupe ne donne aucune prévision. Après un plan social à la Redoute fin 2008, PPR a annoncé, le mois dernier des suppressions de postes dans ses enseignes high tech Fnac et d'ameublement Conforama en France, dans le cadre d' "une intensification des programmes d'actions" en 2009, qui pourrait concerner les autres groupes (Gucci Group, Puma, CFAO).

"Toutes les enseignes sont focalisées sur la compétitivité et la modernisation de leur organisation. Elles travaillent sur des programmes d'économies qui concernent beaucoup de domaines. Nous sommes tous sur le pont pour améliorer nos positions concurrentielles face à un environnement difficile", a déclaré le directeur financier de PPR, Jean-François Palus.

En 2008, Puma s'en est le mieux sortie, avec un chiffre d'affaires en hausse de 11,3% à 561,3 millions. La branche de luxe Gucci Group, poule aux oeufs d'or du groupe de François Pinault est loin des progressions de 20% à 30% de chiffre d'affaires affichées au cours des trimestres précédents : elle a grimpé de 4,5% à 931,8 millions. À l'inverse, le maroquinier italien Bottega Veneta a affiché pour la première fois depuis des années un chute de -2,3% (à 102 millions) de ses ventes.

Photo: PPR

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS