Pretty Little Thing suscite la polémique avec sa campagne jugée « hypersexualisée »

En Grande-Bretagne, la nouvelle publicité de la marque de fast fashion Pretty Little Thing a été retirée de plusieurs supports car jugée trop « sexualisée ». D’après l’information partagée par la BBC, la publicité qui montrait des femmes très peu vêtues, offrait une image dégradante de la femme et la présentait comme un objet sexuel. La décision a été prise suite à la plainte d’un spectateur auprès de l’Autorité des Normes Publicitaires.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que la marque voit l’une de ses publicités interdite pour cette raison. BBC précise dans son article que Pretty Little Thing a fait face à la même interdiction en 2017 pour une publicité présentant un modèle hypersexualisé et qui « semblait avoir moins de seize ans ».

Pretty Little n’est pas non plus la seule marque à avoir été épinglée pour l’image qu’elle véhicule de la femme. Boohoo et Missguided ont reçu les mêmes reproches.

Photo : site Pretty Little Thing

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS