• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Raidlight relance un atelier en Isère

Raidlight relance un atelier en Isère

By Odile Mopin

11 mai 2021

Mode

Atelier Raidlight

Dans la foulée de son indépendance retrouvée, Raidlight-Vertical s’affirme sur le made in France. L’entreprise aux deux marques spécialistes des équipements pour le trail et des activités outdoor (chaussures, textiles, sacs) est sortie du giron de Rossignol en 2020, pour être reprise par son fondateur, en 1999, Benoit Laval, avec une vingtaine d’actionnaires privés, des passionnés de sports et de trail. A commencer par le récent directeur général de Raidlight, Stéphane Bacconnier, en poste depuis huit mois. Avec Benoit Laval, le nouveau dirigeant a eu à cœur de remettre l’atelier de Saint-Pierre-de-Chartreuse, au cœur du massif du même nom, en service.

Objectif, développer le Made in France dans cette entreprise iséroise de produits de sports. Un défi, alors que la plupart des équipementiers sportifs sourcent et fabriquent leurs produits techniques en grand import, notamment en Asie.

Stéphane Bacconnier

« L’atelier avait été ouvert en 2014, puis il a fermé sous l’égide de Rossignol. Nous sommes fiers de relancer, avec 7 collaborateurs à ce jour et des embauches à venir, nous l’ambitionnons fortement », indique à FashionUnited Stéphane Bacconnier. Issu du commerce de la distribution spécialisée (la Fnac notamment) ce coureur passionné de nature et de trail aux valeurs ancrées dans l’écologie et l’écoresponsabilité a trouvé dans Raidlight la façon de redonner du sens à sa vie professionnelle.

« Il y a eu un alignement des planètes avec la rencontre, pendant un trail au pied des montagnes, avec Vincent Thibaudaut, l’ancien DG de Raidlight -Vertical qui a mené l’opération de reprise. Il s’agissait de trouver un nouveau dirigeant, complémentaire à Benoit Laval », explique Stéphane Baconnier. L’ancrage local est une conviction forte pour les deux entrepreneurs, qui fabrique actuellement dans l’atelier 10 pour cent de la production et vise de passer à 20 pour cent dès l’année prochaine. Autre engagement, en ligne avec l’ADN nature de l’entreprise, proposé rapidement 80 pour cent de produits à base de matières recyclés. Les articles issus de l’atelier isérois le sont déjà totalement.

Raidlight

Les deux marques (Raidlight pour l’équipement léger, résistant et technique et Vertical axé sur le textile et les accessoires d’outdoor) bénéficient de l’engouement croissant du public pour les courses en nature. Elles se veulent « démocratiques », axées sur le plaisir de la course en nature davantage que sur la performance. Et sont d’ailleurs représentées par les consommateurs, invités à tester gratuitement les produits prêtés, dans la boutique de Saint-Pierre-de-Chartreuse, jouxtant l’atelier, et de donner leurs retours.

Outre cette boutique historique, l’entreprise est diffusée via son site de vente en ligne et les magasins de running et d’outdoor, notamment le Vieux Campeur. Elle emploie aujourd’hui 27 collaborateurs.