Le mythe Chanel est loin de battre de l'aile... Après "Coco avant Chanel" d'Anne Fontaine avec Audrey Tautou sur la jeunesse de Gabrielle Chanel, sorti en avril, le second biopic de l'année consacré à Mademoiselle Chanel arrive dans les salles obscures cette semaine.

Adapté du roman de Chris Greenhalgh, "Coco Chanel et Igor Stravinsky" raconte la relation passionnelle de l''inimitable couturière avec Igor Stravinsky - deux génies qui ont révolutionné leur époque. Les dissonances révolutionnaires de la partition du compositeur rappellent à bien des égards le travail radical de la créatrice, incarnée par l'actrice et égerie de la maison Chanel, Anna Mouglalis.

En contrepartie d'un jeu d'acteur beaucoup plus figé par rapport à la couple Audrey Tautou - Alessandro Nivola (qui Boy Capel, l'amour de sa vie) dans le long métrage d'Anne Fontaine, le film de Kounen nous repolonge à merveille dans la vie parisienne de 1913; avec des décors magnifiques en noir et blanc, couleurs emblématiques de la couturière, très réussis.

Le couple vive une passion aussi courte qu'intense. Enfin, l'histoire entre les deux génies se termine lorsque Stravinsky estime que Coco Chanel n'est pas son égal,en matière de talent : "tu n'es qu'une vendeuse de tissus", lance t-il à la créatrice.

En mai dernier, "Coco Chanel et Igor Stravinsky" a fait la clôture du Festival de Cannes.

Photo : "Coco Chanel et Igor Stravinsky", sortie en France, le mercredi 30 décembre.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS