Shopalike sensibilise les consommateurs sur l’impact de la création de jeans sur la planète

Face au succès des jeans et à l’impact de la fast fashion sur l’industrie de la mode aujourd’hui, la plateforme Shopalike a dévoilé une infographie afin de sensibiliser les consommateurs sur l’impact de la création des jeans sur la planète.

Principal composant du denim, le coton est le tissu le plus utilisé au monde. Le denim utilise d’ailleurs près de 35 pour cent de la production mondiale. Avec plus de 23000 tonnes de coton produit par an dans le monde, l’industrie du coton est l’une des plus grandes industries du monde. Avec la forte demande et les besoins liés à la production dans la fast-fashion, il s’agit aussi de l’une des industries les plus polluantes à cause de l’utilisation de pesticides pour accélérer la production. La culture du coton est aussi l’une des plus grandes consommatrices d’eau dans le monde.

Shopalike sensibilise les consommateurs sur l’impact de la création de jeans sur la planète

“De la création du coton à la transformation en denim, de nombreuses étapes, très polluantes, existent. On doit d’abord colorer les fibres en indigo, étape gourmande en eau et en produits chimiques. Si on veut donner un effet usé ou délavé au jean, beaucoup d’eau sera encore une fois nécessaire, et des produits chimiques dangereux pour les travailleurs devront être employés”, explique la plateforme dans un communiqué.

Comment avoir une attitude éco-responsable ?

Avec cette infographie, Shopalike veut inciter les consommateurs à être plus exigeants et à favoriser des matières de qualité pour leurs jeans et autres vêtements. La plateforme envisage d’améliorer le processus en sensibilisant les producteurs de coton aux dangers de l’arrosage excessif et de l’utilisation de pesticides. Des alternatives comme les teintures naturelles ou encore les technologies laser que les entreprises utilisent pour rendre la production plus sûre pour l'environnement et les travailleurs sont préconisées.

Shopalike recommande également de privilégier les marques éco-responsables, qui utilisent moins de pesticides et d’eau pour la fabrication des jeans, de conserver les jeans en les lavant le moins possible et surtout en les lavant à la main et enfin de les revendre dans des boutiques vintages ou des boutiques de seconde main online ou offline.

Photo : Courtoisie Shopalike
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS