• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Six tendances sportswear pour l'hiver 21/22

Six tendances sportswear pour l'hiver 21/22

By Regina Henkel

25 mai 2021

Mode

Dans le secteur du sport aussi la pandémie a renforcé des évolutions et envies pré-existantes, notamment, celle de nature et de grand air. Une tendance qui profite désormais à l'ensemble de l'industrie de l'outdoor.

La situation sur le marché du sport est ambivalente. Les segments classiques, actifs toute l'année, tels que les sports d'équipe, le fitness ou la natation, connaissent actuellement des temps difficiles en raison de la fermeture de sites sportifs et de la distanciation sociale. D'autres segments, en revanche, sont plus que jamais en plein essor. C’est le cas de la course à pied, du trail, du vélo, des sports de plein air et d'hiver comme le ski de fond et le ski de randonnée qui peuvent être pratiqués en dehors de la foule.

« Le plein air et la liberté qu'il offre n'ont jamais été autant compris », explique Michael Horsch, vice-président produit et marketing chez The North Face. « Avec cela vient une demande accrue de produits qui soutiennent les activités de plein air. » L'industrie est divisée sur le fait que cette tendance se poursuivra pour la prochaine saison d'hiver 2021/22, mais la question est plutôt : à quel point doit-on acheter des produits à la mode ou intemporels, et à quel prix ? L'incertitude se manifeste déjà dans le fait que de nombreux fabricants n'ont pas encore pu achever leur phase de commande et ont reporté de plusieurs semaines leur date de clôture.

Tendance générale des collections : davantage de pièces pour toutes saisons

Dès les premières fermetures, l'industrie des vêtements de sport a commencé à adapter ses collections à la situation particulière. Les magasins physiques étant remplis à ras bord et les ventes en ligne étant en partie excellentes : le mot d'ordre est « plus de vêtements multi-saisons », ce qui signifie que moins de nouveaux produits sont développés et que l'on veille à ce que les collections s'accordent entre elles, même d'une saison à l'autre.

Chez Salewa, par exemple, la part des vêtements toutes saisons est passée à 75 pour cent ; l'objectif est de 80 pour cent. « Nos clients ne veulent pas d'un produit entièrement nouveau chaque année, et surtout, ils ne veulent pas avoir l'impression que leur produit ne vaut que la moitié de sa valeur à la fin du mois de décembre », explique Stefan Rainer, directeur des ventes du groupe Oberalp, qui comprend les marques Salewa et Dynafit. « Nos partenaires détaillants ont clairement signalé que cette stratégie a un effet positif sur le maintien de la valeur, et, en conséquence, nos marques ont pu réaliser un bénéfice brut plus élevé en moyenne. » Cela aurait également pour effet de libérer davantage de ressources pour le développement de véritables innovations.

Sports d'hiver à l'écart des foules : randonnées à ski, ski de fond et randonnées hivernales

Le segment du ski de randonnée dans le secteur des sports d'hiver est en croissance depuis des années mais s'est développé à un rythme supérieur à la moyenne pendant l'hiver du covid-19. « Cet hiver, de nombreuses personnes ont découvert le ski de randonnée par elles-mêmes », explique Thomas Unterweger, directeur des ventes Allemagne chez Ortovox. « Nous pensons qu'ils voudront repartir en randonnée l'hiver prochain et qu'ils ajouteront alors peut-être un ou deux équipements supplémentaires, comme des sacs à dos par exemple, ou des équipements d'urgence tels que des trousses de premiers secours et des sacs de bivouac. »

Plus la demande augmente, plus les exigences imposées aux collections dédiées à ce sport qui fait transpirer sont élevées. Le résultat s’exprime notamment dans la production de combinaisons toujours plus sophistiquées de matériaux, de coupes et de fonctionnalités. Ortovox, par exemple, présente une veste chaude de ski de randonnée fabriquée en Pertex Quantum, un matériau hautement technique, tandis qu'à l'intérieur, Swisswool Black, la laine rare du mouton noir des Alpes suisses, est utilisée dans différents grammages - adaptés aux besoins en chaleur des différentes zones du corps.

Ce que l'on appelle la cartographie corporelle est justement l'un des sujets de prédilection de Schöffel. « Nous avons développé les produits de manière à ce qu'ils s'adaptent de manière optimale à l'activité et que les matériaux parfaits soient utilisés sur les bonnes parties du corps », explique Gesa von Kerkhoff, responsable de la gestion des produits, de l'approvisionnement en matériaux et du design chez Schöffel.

Par ailleurs, la randonnée hivernale fait un retour en force, tout comme le ski de fond, qui enregistre déjà une croissance régulière depuis des années - surtout parmi les groupes cibles jeunes et sportifs.

Le vélo même en hiver

Il était déjà évident, au début de la pandémie, que le segment du vélo serait l'un des grands gagnants de la crise. À lui seul, le groupe Internetstores, avec ses boutiques en ligne telles que Fahrrad.de, a expédié 250 000 vélos pendant tout l'exercice 2020, soit plus que jamais auparavant. Pour répondre à la forte demande, l'entreprise a embauché au pied levé des cyclistes professionnels comme mécaniciens.

De nombreuses marques renforcent désormais leur engagement sur le marché du vélo. C’est le cas par exemple de Jack Wolfskin qui déclare : « La demande dans ce domaine était déjà en hausse avant la pandémie et nous avons observé une nouvelle augmentation de la demande à la suite de la pandémie. Le lancement de nos produits de vélo arrive donc exactement au bon moment ». La marque de produits d'extérieur Schöffel fait également preuve d'un timing parfait en lançant des vêtements de cycliste pour la première fois cet été. Les premières tenues hivernales pour faire du vélo suivront cet hiver, le cyclisme n’étant pas seulement un sport d'été.

Le confort et la multifonctionnalité sont les nouveaux must-have

Ceux qui se sont habitués au confort des sweat-shirts et des pantalons de survêtement dans le cocon de leur bureau à domicile ne veulent plus s'en passer. Chez Peak Performance, la demande de hoodies et de basiques a tellement augmenté que l'entreprise a ajouté beaucoup plus d'articles pour l'hiver prochain. « En raison des bons chiffres de vente, nous avons considérablement augmenté les produits dans ces catégories pour l'automne/hiver 2021 et élargi les gammes avec des options de couleur », explique Sara Molnar, PDG de Peak Performance.

Les produits multifonctionnels sont aussi très populaires, également d'un point de vue durable. « Nous avons essayé de montrer des utilisations multiples dans les collections », explique Gesa von Kerkhoff de Schöffel. Tous les consommateurs ne veulent pas de tenues distinctes pour chaque activité. « Globalement, la pandémie a également entraîné un retour à un comportement d'achat plus conscient. La question fondamentale est la suivante : de quoi ai-je vraiment besoin ? », souligne Markus Schelkle, directeur des ventes sports de montagne chez Vaude en Allemagne.

Ambiance rétro : les vêtements de sport des années 80

Les gros logos, les coupes larges et les couleurs vives jouent un rôle important dans les tendances de la mode actuelle. Cette esthétique trouve son origine dans les vêtements de sport des années 80. De nombreuses marques de sport classiques, telles que Fila, Ellesse, Elho et Champion, célèbrent leur retour en ré-éditant leurs premiers modèles. Des looks phares inspirés des archives apparaîtront également dans les prochaines collections d'hiver, notamment des pièces avec des poches voyantes, des color-blocks et des pans de duvet surdimensionnés pouvant être remplis de matières synthétiques grâce à de nouveaux matériaux d'isolation - par exemple de Thermore.

La marque de ski japonaise Goldwin a placé dix poches à l'avant et à l'arrière de sa veste et utilise également des « duvets Kodenshi » qui, grâce à un effet infrarouge avec des particules de céramique, offrent un haut niveau de rétention de la chaleur et gardent leur forme même lorsqu'ils sont mouillés. Les teintes de baies et le violet deviennent des couleurs à la mode, comme par exemple chez Peak Performance, Jack Wolfskin, Schöffel ou Burton.

La marque d'activités de plein air Jack Wolfskin, qui fête cette année son 40e anniversaire, s'inspire également de ses premières années. Pour la nouvelle collection d'hiver, l’entreprise s'est tournée vers les archives de l'entreprise et présente des combinaisons de matériaux nostalgiques, des classiques intemporels et des pièces rétro modernes : un regard vers le passé en termes de look et vers l'avenir en termes de performances.

L'évolution de la durabilité devient la nouvelle norme

Les véritables innovations pour les collections d'hiver 2021/22 s'expriment dans un domaine en particulier : la durabilité. Aucune entreprise ne peut plus se passer de développements sérieux dans ce domaine. Ortovox, notamment, présente pour la première fois une collection freeride pour l'hiver prochain qui sera entièrement neutre sur le plan climatique, des sacs à dos aux vêtements en passant par les gants. La marque Vaude a annoncé que pour la collection d'hiver 2021/22, la moitié des produits sont déjà fabriqués avec des matériaux biosourcés ou recyclés. Elle utilise également un nouveau type de matériau isolant qui possède les mêmes propriétés que le duvet mais qui est entièrement fabriqué à partir de matériaux recyclés.

Salewa renonce totalement aux matériaux isolants synthétiques pour ses vestes et utilise - en plus du duvet - exclusivement de la laine du Tyrol. « Ici, nous avons réussi à raffiner la laine des moutons de montagne, qui n'était auparavant traitée que comme un déchet en raison de son aspect rugueux, et à l'enrichir de minéraux réfléchissants », explique Stefan Rainer de Salewa. Les agriculteurs de montagne ont ainsi trouvé une nouvelle source de revenus.

Fjällräven expérimente également de nouveaux matériaux et lance pour la première fois son sac culte Kånken en « Tree-Kånken », fabriqué à partir d'une matière première végétale, le Pine Weave.

Enfin, les techniques de teinture économisant l'eau se sont généralisées, la proportion de matériaux recyclés a augmenté et les revêtements PFC nocifs pour l'environnement ont été réduits, voire supprimés. La durabilité s'applique également aux emballages : à partir de l'hiver prochain, Jack Wolfskin souhaite livrer la quasi-totalité de ses produits vestimentaires dans des sacs en polyéthylène recyclé. Les sacs en gel de silice appartiendront alors au passé.

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.de. Il a été traduit et édité en français - depuis l’anglais - par Julia Garel.

Photo 1 : Mammut
Photo 2 : Vaude/Attenberger
Photo 3 : Schöffel
Photo 4 : Burton
Photo 5 : Peak Performance
Photo 6 : Jack Wolfskin
Photo 7 : Fjällräven