Supply chain : trois startups innovantes

Les experts et prévisionnistes ne cessent de le répéter, la crise du covid-19 a poussé l’industrie de la mode à accélérer son développement digital et éco-responsable. Ce coup d’accélérateur insuffle un vent de renouveau au bénéfice des jeunes pousses novatrices de la supply chain. Ces dernières font du gaspillage leur cheval de bataille tout en visant une efficacité redoutable. FashionUnited met en lumière trois d’entre elles.

Tekyn : la solution complète

Fraîchement récompensée par l’ANDAM dans la catégorie « Innovation », la jeune startup lilloise révolutionne le modèle d’approvisionnement des marques de prêt-à-porter. Comment ? En se concentrant sur une production « à la demande », au moyen de technologies logicielles et robotiques. La société permet ainsi de produire massivement des vêtements à la demande et en circuit court, précise le site de l’ANDAM. L’entreprise fonctionne sur un modèle à flux tendu reposant sur la demande réelle des clients finaux. Grâce à une réactivité basée sur sa technologie, les clients peuvent se réapprovisionner en fonction des ventes de la semaine précédente.

Tekyn a été créée en 2017 par le duo Pierre de Chanville et Donatien Mourmant. Parmi ses clients, la société compte aujourd’hui les entreprises La Redoute et 1083.

UpTrade : un large réseau de fabricants

Fondé en 2019, UpTrade est un bureau de sourcing et d’achat qui propose aux marques de mode des matières issues des chutes ou déclassées de production. Les termes d'« économie circulaire » et d'« upcycling » guident son fonctionnement.

Son rôle d'intermédiaire lui a permis de tisser un vaste réseaux de fabricants, de façonniers, de start-up et de marques. Parmi elle : le label de prêt-à-porter Les Récupérables.

Selon sa page Linkedin, UpTrade compte aujourd’hui trois employés, dont les deux fondatrices : Charlotte Billot et Eléonore Rothley.

Adapta : sourcing du cuir

La société parisienne Adapta a fait du cuir sa spécialité. Centrée sur le sourcing de peaux premium, elle dispose d’un e-shop riche de 150 références différentes. Ici aussi la démarche d’économie circulaire régit le fonctionnement de la jeune entreprise. Adapta met à disposition des marques les stocks dormants de cuirs issus des maisons de luxe et des fournisseurs associés. Adaptée aux petites entreprises, la société ne contraint pas à un minimum de quantité et propose des cuirs de haute qualité à des tarifs plus accessibles.

Pour son modèle de vente, Adapta a choisi deux options : un cuir disponible au showroom avec un délai de livraison réduit et des ventes exclusives d’une courte durée, basées sur un système de pré-commande.

Créée en 2018 par Virginie Ducatillon, une ancienne étudiante de l’IFM, la société s’est bâtie sur l’expérience de l’entrepreneuse, acquise notamment chez Hermès, Chanel et Celine.

Crédit: Aquarelle atelier Adapta par Gaëlle Delahaye.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS