Le couturier phare des années 1960 et 1970 qui a su créer une mode unisexe et dont le look safari fut sa marque de fabrique s'est éteint lundi 29 décembre. Ted Lapidus est décédé à l'hôpital de Cannes à la suite d'une insuffisance respiratoire et après avoir souffert d'une leucémie de longues années. Les funérailles du créateur auront lieu vendredi 2 janvier au père-Lachaise à Paris.

Fils de tailleurs russe émigré, Edmond Ted Lapidus né le 23 juin 1929 à Paris, crée sa griffe en 1951, puis il ouvre sa première boutique sept ans plus tard avant de rentrer au sein de la chambre syndicale de la couture parisienne en 1963.

Célébré pour avoir été le pionnier du style militaire, l'homme qui se définissait comme le "couturier de la rue" compte parmi les premiers designers d'avoir osé introduire le jean dans la haute couture.

Ingénieur technique de formation, ayant fait ses études au Japon, Ted Lapidus a cherché à appliquer les principes de la production normalisée au service d'une mode de qualité. Sa devise : "Avec une bonne main-d'oeuvre, il n'y a aucune raison que ce ne soit pas en usine aussi bien qu'à la maison."

En hommage à ce créateur « symbole de la mode intemporelle », le président de la République, Nicolas Sarkozy a salué la carrière de celui qui était "toujours à la pointe de la modernité (…) dont l'œuvre, au total, témoigne de la vigueur du génie créatif français".

Dans les années 70, la maison surfe sur sa notoriété et multiplie les licences. Après le prêt-à-porter féminin et masculin, le créateur se lance dans les montres et les parfums. Pendant les années 1980, la marque cherche un second souffle tandis que se succèdent les rachats de l'entreprise. Après une bataille juridique entre Ted Lapidus et son fils Olivier sur l'utilisation de leur patronyme, Olivier lui succède en 1989 faisant vivre la haute couture jusqu'en 2000.

Photo: Ted Lapidus

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS