• Home
  • Actualite
  • Mode
  • « The all size Catwalk » a réuni une centaine de femmes pour son défilé-happening au Trocadéro

« The all size Catwalk » a réuni une centaine de femmes pour son défilé-happening au Trocadéro

By Julia Garel

30 juin 2021

Mode |EN IMAGES

Crédit : Sans Complexe Lingerie - TASC

Cela a eu lieu dimanche dernier, sur la place du Trocadéro, à Paris. Une centaine de femmes de tous âges et de toutes morphologies a défilé en lingerie dans le cadre de « The all size Catwalk », organisé par sa fondatrice Georgia Stein.

« The all size Catwalk », saison six

« The all size Catwalk » n’en est pas à sa première édition. Le rendez-vous a déjà eu lieu six fois et rassemble plusieurs marques partenaires, là pour habiller les mannequins amateurs, faisant ainsi d’eux leurs ambassadeurs. Cette année, parmi les entreprises à avoir répondu présentes on retrouvait Shein, Darjeeling lingerie et Sans Complexe lingerie. Une façon pour les marques de prendre position en faveur du mouvement « body positive ».

Crédit : Sans Complexe Lingerie - TASC

Organisé sous forme de Happening, TASC, pour « The all size Catwalk », a pour objectif de délivrer un message de bienveillance, prônant l’inclusivité et le body positivisme. Les images diffusées sur les réseaux sociaux donnent à voir des personnes de toutes tailles et corpulences. Le mannequin sexagénaire et militant Caroline Ida Ours était également présent.

Dans un message diffusé sur Instagram, Georgia Stein a déclaré : « Incroyable !! Je crois que c’est l’adjectif qui représente le mieux le défilé d’hier au Trocadéro !! (…) Quand je suis arrivée sur le parvis et que j’ai vu le Trocadéro bondé de monde, le WAWW effect a parcouru tout mon corps et m’a donné des frissons ! La police, le commissaire de l’arrondissement, tous présents en nombre, et qui ont adoré l’évènement ! Ils commencent à me connaître. Des photos ont été prises à la fin dans une convivialité générale ! Ils ont pris soin de nous, en surveillant l’évènement et en éloignant les pickpockets. » Elle déclare également dans une dépêche de l’AFP que « ce mouvement a pris de l’ampleur » et note sur Instagram qu’« il est de plus en plus compliqué de tenir cet événement discret et secret jusqu’au jour J, c’est une évidence ! ».

Crédit : Sans Complexe Lingerie - TASC

Pour la marque Sans Complexe, cette édition était une première. Elle a réuni pour l’événement 40 « ambassadrices », influenceuses pour la plupart. L’entreprise explique par mail qu’il s’agit de femmes, mannequins pour certaines, qui sont « tout simplement sélectionnées par rapport à leur taille de bonnet, leur adhésion à la marque Sans Complexe et au mouvement body positive. La marque ajoute : « Elles sont toutes clientes et beaucoup nous contactent aussi d’elles-mêmes. La plupart collaborent régulièrement avec nous ». Parmi ces femmes : Cindy Curtiss (4 886 abonnés sur Instagram) ou encore Mona Champaign (1 219 abonnés sur Instagram).

Suite au défilé, le partage sur les réseaux sociaux montre que « l’engagement est fort », indique par mail la société Sans Complexe, précisant que le niveau de participation de ses « ambassadrices body positive est lui-même un super résultat » car, ajoute-elle, « elles n’avait pas d’incentive de notre part ». Selon la marque, « cela montre l’implication dans ce mouvement body positive ».

Crédit : Sans Complexe Lingerie - TASC

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Inscrivez-vous à la newsletter de FashionUnited !