Le journal de gauche, le plus intello de tous les canards anglais vogue vers le milieu frivole et éphémère de la mode, en lancant son fashion store. Les lecteurs du quotidien britannique peuvent désormais faire du shopping en ligne entre deux articles.

Alors que les mauvaises nouvelles s'accumulent pour la presse écrite, le Guardian fait du shopping, élevé au rang de sport national au Royaume-Uni; une arme anti-crise qui a pour but de fideliser un lectorat jeune.

La nouvelle e-boutique du quotidien propose ainsi des conseils en style, un zoom sur les indispensables du moment et plus de 300 griffes de mode et accessoires homme, femme et enfant, dont quelques créateurs comme Diane Von Furstenburg, Antik Batik, Balenciaga ou Mary Katrantzou. Quelques classiques figurent parmi les marques comme Aspinal of London, Marks & Spencer, Browns, Debenhams.

On y retrouve des articles casual, chic ou très habillés : une veste Jil Sander, un trench homme Aquascutum ou des robes en paillettes French Connection pour la saison des fêtes à 150£.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS