Une étude révèle que 80 pour cent des femmes s’habillant en taille 42 et plus se sentent discriminées dans la mode

Selon un sondage réalisé par le média féminin Ma-Grande-Taille.com, en octobre 2018, 80 pour cent des femmes s’habillant en taille 42 et plus se sentent discriminées et 85 pour cent se sont déjà senties déprimées alors qu'elles ne parvenaient pas à trouver un vêtement à cause leur taille. Parmi ces femmes, qui représentent 60,3 pour cent des Françaises, 45 pour cent ont déjà eu des remarques sur leur poids dans les magasins ou ont ressenti du mépris.

« Les marques doivent comprendre que c’est au vêtement de s’adapter aux corps des femmes et pas le contraire ! Elles en ont assez de devoir être toujours plus parfaites, toujours plus normées. Elles sont solidaires et souhaitent que chacune d’entre elles puisse s’habiller comme elle le désire sans pour autant devoir faire des kilomètres ou commander sur le web. Les femmes prouvent une fois de plus qu’elles sont en avance sur notre société et sur les marques… qui devraient les écouter », confie dans un communiqué, Catherine Lemoine, la rédactrice en chef de Ma-Grande-Taille.com.

Le sondage réalisé auprès de 4 989 femmes s'habillant de la taille 38 à la taille 70 et plus, précise également que 75,8 pour cent, souhaitent que l’ensemble des collections de vêtements soit proposée jusqu’en taille 58/60.

Photo : Facebook Ma-Grande-Taille.com
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS