• Home
  • Actualite
  • Mode
  • Vestiaire Collective ouvre son premier centre d’authentification au Royaume-Uni

Vestiaire Collective ouvre son premier centre d’authentification au Royaume-Uni

By Maxime Der Nahabédian

14 janv. 2022

Mode

image : Vestiaire Collective

Plateforme mondiale de vente d’articles de mode de seconde main, Vestiaire Collective a inauguré le 12 janvier son premier centre d’authentification et de logistique au Royaume-Uni. Une inauguration qui vise à endiguer les conséquences néfastes du Brexit sur l’économie circulaire.

D’après une enquête réalisée fin décembre 2021 par le site marchand auprès de 2 000 consommateurs basés au Royaume-Uni, la demande au sein du marché de prêt-à-porter de seconde main y connaîtrait une forte croissance. L’enquête montre qu’un tiers des acheteurs britanniques ont privilégié les articles de seconde main pour leurs achats des fêtes de fin d’année. Une tendance qui atteste du souhait des Britanniques de favoriser l’économie circulaire : un Britannique sur trois vend depuis l’année dernière des pièces de sa garde-robe sur des plateformes de revente, et un quart des acheteurs font confiance aux systèmes d’expertise et d’authentification pour confirmer leurs achats. Or, si les achats en ligne sont aujourd’hui monnaie courante, près d’un tiers des consommateurs interrogés a fait l’expérience de délais d’expédition plus longs et de frais plus élevés liés au Brexit.

Mettre les consommateurs à l’abri

La solution proposée par Vestiaire Collective ? Expatrier son expertise au Royaume-Uni. Une pratique déjà en place dans ses trois centres d’authentification situés en France, aux États-Unis et à Hong Kong. Ouvert depuis le mois de novembre 2021, le nouveau « hub » de Vestiaire Collective permet désormais de réorienter les articles concernés pour leur éviter un passage par la France. Les avantages sont nombreux : une authentification localisée, une logistique plus rapide, un meilleur service client et une empreinte carbone réduite jusqu’à dix fois. Autant d’éléments qui participent à favoriser une économie circulaire et durable, fer de lance de l’entreprise depuis sa création en 2009.

« Le Brexit a entravé les efforts du Royaume-Uni en faveur d’un avenir durable. Les consommateurs britanniques ont été injustement pénalisés à un moment où les contrefaçons se multiplient et le besoin d’experts de renommée mondiale est donc plus crucial que jamais. Notre nouveau hub rend la mode circulaire plus accessible, plus fiable et plus durable que jamais, afin qu’elle puisse véritablement concurrencer et endiguer l’impact de la fast fashion sur la planète », a déclaré Maximilian Bittner, PDG de Vestiaire Collective dans le communiqué officiel de la marque.

Une récente enquête de la UK Fashion and Textile Association (UKFT) montre quant à elle l’impact du Brexit sur les entreprises de mode : 74 pour cent d’entre elles ont vu leurs coûts augmenter, une situation qui s’est aggravée depuis le 1er janvier 2022, date à laquelle les déclarations et contrôles douaniers complets sont entrés en vigueur. De quoi confirmer la nécessité d’agir pour Vestiaire Collective, qui devient ainsi le seul acteur du marché de la mode de seconde main à proposer des solutions durables pour mettre ses clients à l’abri des mesures restrictives liées au Brexit.

INFOS
  • Fondée en 2009, Vestiaire collective est la première plateforme mondiale de mode de seconde main. Proposant un catalogue de plus de trois millions de pièces rares et recherchées, la marque compte des bureaux à Paris, New York, Hong Kong et Singapour et un centre technologique à Berlin.