Weston Vintage : le chic durable en marche

Les produits de luxe, par essence, comportent des éléments indiscutablement sustainable : à commencer par leur durabilité. Thierry Oriez, le président de J.M Weston, était l’un des invités du Sustainable Leather Forum, qui s’est tenu lundi 14 février au Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE). L’occasion de rappeler le lancement, début 2020, d’une gamme de chaussures très particulières : Weston Vintage. Des modèles emblématiques de la marque française, qui, après une première vie, ont été restauré à la main dans la manufacture de la marque, à Limoges. Une restauration maison, pour des produits de seconde main de luxe, qui peuvent ainsi se transmettre d’un pas à l’autre, d’une génération à une autre. A l’instar du « mocassin 180 », chaussure fétiche de la maison.

Depuis toujours, le site de Limoges répare les chaussures de ses clients. Weston a donc décidé d’utiliser ce savoir-faire pour commercialiser la gamme Weston Vintage. Une collecte est organisée dans les magasins Weston. Les paires de chaussures usagées ou qui ne sont plus portées sont remises contre un bon d’achat de 100 euros et restaurées à Limoges puis réintroduites dans les navires amiraux de la griffe, à Paris, rue Saint-Honoré et avenue des Champs-Elysées, ainsi qu’à Tokyo. « L’idée de départ était que nous trouvions dommage que de nombreuses paires de Weston dorment dans les placards. Nous avons donc fait en sorte que nos clients puissent nous les rapporter pour qu’elles retrouvent une nouvelle vie, en les valorisant sous un label vintage », a expliqué Thierry Oriez.

La maison, fondée en 1891, emploie aujourd’hui 170 artisans dans ses ateliers. Spécialiste de la couture « Goodyear » et de la demi-mesure, le chausseur cultive un style intemporel twistée de modernité par son récent directeur artistique, Olivier Saillard.

Crédit: Weston

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS