Le gouvernement et le comité Colbert, composé de soixante-dix groupes du luxe, ont lancé jeudi 30 avril une nouvelle campagne de lutte contre la contrefaçon. L'initiative s'appuie sur 10.000 affiches en français et en anglais, placées dans les aéroports pour sensibiliser le public au phénomène de la contrefaçon. La nouvelle campagne anti-contrefaçon comporte 5 visuels créés par Cartier, Chanel, Dior, Lacoste et Louis Vuitton (voir photos ci-contre).

La présidente du Comité Colbert Françoise Montenay a affirmé que cette campagne de choc était, "dans cette période difficile, un signe tangible que les pouvoirs publics sont à nos côtés dans notre bataille pour l'emploi, pour les entreprises, pour l'économie du pays".

En qualifiant la contrefaçon de "fléau économique", Eric Woerth, ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique a souligné que les produits les plus contrefaits demeurent principalement les articles textiles : l'an dernier, les agents des douanes en avaient saisi 1,2 millions.

La campagne anti-contrefaçon insiste également sur les peines encourues par la simple détention d’un faux, une amende pouvant s’élever jusqu’à 300 000 euros et un emprisonnement pouvant aller jusqu’à 3 ans.

Le Comité Colbert est une association loi 1901 fondée en 1954 à l'initiative de Jean-Jacques Guerlain rassemblant aujourd'hui 70 maisons de luxe, qui se consacre à la promotion de l'industrie française du luxe.

Photo: Affiches anti-contrefaçon 2009

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS