Vice-président outdoor de Rossignol, fondateur de la marque de trail en plein essor Raidlight reprise par le groupe en 2016, Bernard Laval a officialisé son départ dans une lettre à la gouvernance de Rossignol. Vincent Thibaudat, le cofondateur, part en même temps que lui. Il était directeur de contrôle de gestion de Rossignol et avait rejoint le groupe en 2012.

Rossignol précise dans un communiqué que « l’entreprise française pionnière du trail (sacs, vêtements, chaussures, accessoires) change de gouvernance et poursuit son intégration au sein du Groupe Rossignol. Les associés historiques, entrepreneurs visionnaires, cèdent les rênes de la société”.

Rossignol a acquis Raidlight en 2016

Raidlight-Vertical, basée en Isère à Saint-Pierre-de-Chartreuse, emploie aujourd’hui une cinquantaine de salariés et devrait terminer son exercice 2018-2019 sur un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. « En 2016, nous avons décidé d’intégrer Raidlight-Vertical au Groupe Rossignol, car la croissance forte de Raidlight nécessitait de changer de structure capitalistique pour suivre le rythme du marché du trail et l’internationalisation était indispensable pour continuer d’exister à moyen terme. Le choix du Groupe Rossignol permettait d’associer financements et synergies pour un développement plus prometteur. Nous pouvons être fiers du chemin accompli depuis 1999 avec l’ensemble de nos collaborateurs, actionnaires, fournisseurs, clients et utilisateurs. Nous sommes confiants pour l’avenir de la marque et dans la capacité du Groupe Rossignol à poursuivre son développement”, ont déclaré les deux fondateurs.

Raidlight pèse 10 millions d’euros

Le groupe Rossignol, dirigé par Bruno Cercley, déploie plusieurs marques de ski et une consacré au cyclisme. Outre sa marque éponyme, il détient également les marques comme Dynastar, Lange ou Look. Il décline aussi sa filiale Rossignol Apparel, axée sur le vêtement outdoor et de ski. Rossignol a d’ailleurs récemment inauguré une première boutique parisienne, boulevard des Capucines, dédiée à ce dernier segment, puis une deuxième, en fin d’année, boulevard Saint-Germain. Les ventes de Rossignol Apparel, en croissance, représente 15 pour cent du chiffre d’affaires global du groupe, à 345 millions d’euros.

L’année dernière, le groupe a ouvert son capital à hauteur de 20 pour cent au fonds d’investissement chinois, Idg Capital. En ligne de mire, l’opportunité de se développer à l’occasion des Jeux Olympiques de Pékin, en 2022.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS