• Home
  • Actualite
  • People
  • Dix conseils pour décrocher le stage de ses rêves dans la mode

Dix conseils pour décrocher le stage de ses rêves dans la mode

By Julia Garel

26 nov. 2021

People

Unsplash, Christina @ wocintechchat.com

Contrairement aux idées reçues, décrocher un stage dans une entreprise de mode n’est pas plus difficile que dans d’autres secteurs. FashionUnited vous livre dix tactiques et conseils glanés auprès des professionnels de la mode.

1 - Rencontrer un maximum de gens dans un contexte hors recrutement

« C’est un conseil que l’on m’avait donné avant même que je lance mes podcasts », confie Adrien Garcia à FashionUnited. Le co-fondateur de Réuni et créateur du podcast EDM suggère de profiter d’être étudiant et de ne pas être en recherche active d’emploi pour rencontrer un maximum de gens et proposer des cafés. Il explique : « C’est important de prendre contact quand tu n’as rien à demander parce qu’au moins, tu les as vus une première fois dans un contexte non-transactionnel. Les gens sont toujours flattés que l’on vienne les voir pour leur demander des conseils. Cela offre aussi la possibilité de leur donner une bonne première impression et franchement, on ne se rend pas compte à quel point c’est puissant pour trouver un job derrière ».

2 - Créer du contenu

Aujourd’hui, chacun peut faire connaître ses talents au monde entier via la création d’un compte Instagram, Youtube, ou même en lançant une newsletter ou un podcast. Il serait donc dommage de s’en priver. Que l’on vise le champ créatif, culturel, commercial ou marketing de la mode, démontrer son intérêt et son expertise grandissante sur une thématique liée au secteur visé sera toujours un plus. Si le contenu est qualitatif, il permettra à son auteur de se démarquer, voire d’acquérir une certaine visibilité en amont d’un entretien.

3 - Aller sur le terrain

La mode est avant tout un business et donc une affaire de vente. C’est pourquoi Anne-Sophie Buffe, digital manager indépendante, spécialisée dans le secteur mode et luxe, conseille d’aller sur le terrain et de s’essayer à la vente en boutique. « Pour un premier stage dans ce secteur, c’est très formateur de passer quelques semaines, voire quelques mois en magasin, au contact des trois pôles qui font la force d’une maison : son produit, ses clients et ses équipes de vente », explique-t-elle par mail à FashionUnited. « On apprend énormément quant aux comportements et attentes des clients et aux façons de travailler des équipes. Cette expérience sera un vrai plus pour vos prochains entretiens, notamment axés marketing, développement produit ou commercial. » Anne-Sophie recommande par exemple de commencer par un stage en vente puis d’enchainer sur un stage au siège, « c’est très fréquent dans le secteur de la mode et du luxe, car les équipes vous connaissent déjà : elles savent que vous travaillez bien et connaissent votre projet professionnel ».

4 - Soigner son portfolio

Un conseil adressé à ceux qui visent les domaines de la création : soigner son portfolio. Pour Allison Lianza, styliste Jersey chez Saint Laurent, « on peut être créatif mais il ne faut pas oublier de mettre également des dessins techniques. Lorsque nous sortons de l’école, nous pensons parfois que ça n’est pas d’une grande importance, mais dans la vie professionnelle nous serons toujours confrontés à leur conception. Le recruteur a donc besoin de connaître le niveau du futur stagiaire ».

« Le portfolio doit être présenté de manière hyper professionnelle et hyper propre », rappelle Adrien Garcia. Selon lui, mieux vaut éviter de le présenter sur un I-pad : « j’ai l’impression que ça crispe beaucoup les gens parce que c’est un métier de création, de contact avec la matière. »

5 - Se rapprocher du responsable des stages de son école

Si vous être étudiant alors il y a de fortes chances pour que votre établissement ait un responsable de stage. Il ne faut pas hésiter à aller le consulter et se faire connaître tout en formulant clairement ce que vous recherchez : types de postes et entreprises visées.

6 - Se rencarder incognito

Une bonne idée pour se démarquer des autres candidats : faire l’effort de se déplacer en magasin afin de mieux connaître et comprendre l’esprit de la marque visée. « Même pour un poste au siège », insiste Anne-Sophie Buffe. Elle suggère : « faites-vous passer pour un client et visitez le magasin, essayez de comprendre comment la maison a réinterprété ses codes cette saison, comment les collections sont agencées, comment la vitrine est présentée, comment les équipes en magasin vous accueillent, etc. C’est un très bon moyen de prendre le pouls d’une marque, bien plus efficace que de consulter le site internet ! »

7 - Être efficace dans ses recherches

Bien sûr, les candidatures spontanées sont toujours les bienvenues. Mais maintenir une veille active pour repérer les offres de stages avant tout le monde se révèlera probablement plus efficace. Pour cela, consultez les sites web spécialisés comme l’onglet job de FashionUnited, mais aussi les plateformes dédiées des groupes de luxe.

Une tactique d’Anne-Sophie Buffe pour décrocher un entretien  : « sur Linkedin, recherchez le responsable du poste pour lequel vous postulez et contactez-le directement. Cela peut vous permettre de passer plus rapidement l’étape RH. »

8 - Être sympa et bien dans ses baskets

Cela peut sembler superflu de le préciser, mais être sympa est primordial. Oubliez l’époque où il était de bon ton de cultiver un air hautain pour travailler dans la mode. Le mot « bienveillance » est aujourd’hui sur toutes les lèvres et doit être mis en pratique : soyez bienveillant et souriant lors de l’entretien. Surtout, restez-vous même. « Si la personne joue un jeu, qu’elle n’est pas elle-même, cela se voit tout de suite », avertit Adrien Garcia. « Il ne faut pas leur raconter d’histoires. »

9 - Prouver sa motivation

« Je dis régulièrement à mes étudiants que pour faire la différence il faut avoir l’air vraiment intéressé par la boite et le secteur pour lequel on recherche un stage », confie par mail Julie Greux, directrice artistique indépendante. « C’est peut-être évident pour nous professionnels, mais cela m’est déjà arrivée d’avoir des stagiaires en entretien qui, quand je leur demande ce que leur évoque la boite pour laquelle ils sont là, ne me répondent rien. »

La directrice artistique ajoute : « Parfois on me demande comment faire pour travailler dans un bureau de style. Si c’est un secteur qui t’intéresse vraiment, c’est simple : dès l’école, plie-toi à l’exercice des tendances en faisant des recherches chaque saison pour créer des moodboards sur des thématiques qui te plaisent, des gammes de couleurs, des cahiers de recherches, etc. Lis tout ce que tu trouves sur la tendance, il y a plein de super sites désormais. Quand tu enverras ton CV et ta lettre de motivation, tu pourras y joindre tes expérimentations et ça fera vraiment la différence. On verra que tu es vraiment intéressé, passionné et habitué aux usages. »

10 - Apprendre de ses erreurs

Vous venez d’essuyer un, deux, ou trois refus ? Parfait, vous avez une marge d’amélioration. C'est l'occasion de demander aux recruteurs ce qui ne convenait pas dans votre candidature ou ce qui a pu déplaire lors de votre entretien. Demandez également l’avis d’une personne en qui vous avez confiance et qui connait le milieu. Revoyez ensuite votre lettre de motivation et/ou CV en fonction des remarques si celles-ci vous semblent pertinentes, et persévérez.

Pour consulter tous les articles de FashionUnited sur le thème du travail dans la mode : c'est par ici.