Virgil Abloh fait face à la critique après avoir commenté les pillages

Virgil Abloh, fondateur d'Off-White et directeur artistique de Louis Vuitton Homme, a été critiqué pour ses commentaires relatifs aux pillages durant les manifestations de Black Lives Matter après le meurtre de George Floyd à Minneapolis la semaine dernière.

Dans une publication sur Instagram, le designer avait écrit : « Objet et fait #81 pourquoi j'ai dit que "le streetwear est mort" », faisant référence à une vidéo du magasin vintage Round Two à Los Angeles après que celui-ci ait été cambriolé et pillé. Plus loin, sur une autre photo d'œuvres d'art détruites à l'atelier de Fat Tiger à Chicago, Virgil Abloh légende : « Nos propres communautés, nos propres magasins… ce magasin a été construit avec de la sueur de sang et des larmes. »

Virgil Abloh s'excuse

Beaucoup ont réagi et Virgil Abloh s'est par la suite excusé pour ses mots. Certains ont souligné que ses commentaires étaient insignifiants à la lumière de la crise et ne manifestaient aucune solidarité.

Virgil Abloh, dans une réponse sur Twitter, a déclaré : « En tant que personne noire, j'ai ressenti de la colère, de la tristesse et de la douleur chaque fois que l'un de nous est victime de préjugés ou de racisme systémique. Je suis fier d'être solidaire de chaque mouvement pour éradiquer le racisme et la violence policière. Le racisme doit cesser. Cela nous tue littéralement. »

« Je me sens mal à l’idée que George Floyd et des générations de Noirs aient été injustement tués par la police. Tous les policiers impliqués dans leur mort doivent être inculpés et condamnés. SANS ÉQUIVOQUE. Nous, les peuples du monde, devons protester comme bon nous semble. »

Virgil Abloh a continué de répondre à ses commentaires sur Instagram, en déclarant : « Je m'excuse que mes commentaires d'hier aient donné l'impression que mes principales préoccupations étaient autre chose que la pleine solidarité avec les mouvements contre la violence policière, le racisme et les inégalités. Je souhaite mettre à jour tous les systèmes qui ne répondent pas à nos besoins actuels. Cela a été mon MO personnel dans chaque domaine que je touche. »

« Comme beaucoup l'ont dit, les bâtiments sont en brique et en mortier et les choses matérielles peuvent être remplacées, les gens non », a-t-il expliqué. « Black lives matter. Pour le moment, ces autres choses n'ont pas d'importance. »

« Les gens qui critiquent le “pillage” le font souvent pour faire croire que notre lutte contre l'injustice n'est pas légitime. Je ne sais pas comment mes commentaires ont pu accidentellement contribué à ce récit. Si le pillage apaise la douleur et favorise la mission globale, il est en règle avec moi. »

Cet article a initialement été écrit pour FashionUnited.com. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

Crédit : Off-White

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS