• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Assises du Commerce : Olivia Grégoire lance 5 propositions pour transformer le secteur

Assises du Commerce : Olivia Grégoire lance 5 propositions pour transformer le secteur

By Odile Mopin

29 déc. 2022

Retail

Gézelin Grée -Minefi-économie.gouv

En cette fin d’année, la ministre déléguée au PME, au commerce à l’artisanat et au tourisme a pris le pouls d’un secteur malmené ces récentes années et bousculée par les évolutions de la consommation.

Dans une lettre aux acteurs du commerce, elle formule cinq propositions autant de pistes de réflexion pour faire évoluer la filière. Un « plan de transformation » pour fixer un cap collectif à horizon 2030, dont les éléments sont issus des Assises du commerce organisées par Bercy l’année dernière. Première annonce, l’institution du Conseil National du Commerce, qui sera mis en place en janvier prochain. Conçu comme un « partenaire de l’Etat » dans la définition d’une politique nationale du commerce, il visera à mieux associer les commerçants aux politiques publiques. Objectif, construire avec les organisations représentatives du commerce une feuille de route structurante pour le secteur.

Le second axe de ces propositions annonce une bouffée d’oxygène : soit une nouvelle baisse des impôts de production et surtout la suppression de la CVAE (Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises), soit 1,7 milliards d’euros d’impôts en moins pour le commerce.

La troisième piste de travail concerne les zones commerciales, qui concentre à elles seules 72 pour cent des dépenses des Français dans le commerce. Ces zones péri-urbaines sont devenues un « non -sens environnemental », selon la ministre. Celle- ci envisage donc une transformation en profondeur : construire des zones de commerce sur des espaces « plus réduits, plus denses, et accompagnés d’autres activités » : services privés, publics, bureaux, logements. De nouvelles constructions qui devront favoriser une architecture innovante et une conception bas carbone. Les espaces libérés seront « rendus à la nature » ou consacrés à des entrepôts logistiques, secteur en forte tension et en fort développement.

Olivia Grégoire s’est également penchée sur une thématique complémentaire, les déserts commerciaux en milieu rural. Aujourd’hui en France, une commune sur deux est privée de boutiques, commerce de proximité alimentaire ou de biens d’équipements à la personne. Il s’agit d’y remédier par une politique de « reconquête » afin de soutenir l’implantation des commerçants dans mille communes « pour commencer ». Les chantiers en vue sont immenses. Rappelons qu’aujourd’hui, le secteur concentre 680 900 entreprises, pour 2,7 millions de salariés à temps plein.

Assises du Commerce
Commerce