• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Consommation mode et textile en septembre : retour à la stabilité

Consommation mode et textile en septembre : retour à la stabilité

By Odile Mopin

4 nov. 2021

Retail

rue de Rivoli

Après des mois de décrochage, la consommation d’habillement s’est normalisée en septembre : le bilan mensuel publié par l’IFM (Institut Français de la Mode) indique une stabilité des chiffres d’affaires des distributeurs au regard de septembre 2020 (+ 0,4 pour cent). Pour mémoire, l’activité avait été en baisse de deux pour cent en septembre 2020 versus septembre 2019.

Si ce n’est pas encore la reprise espérée, les recettes de l’ensemble des circuits de distribution de mode et textile rattrapent progressivement celles de septembre 2019, avec un niveau encore légèrement inférieur : -1,6 pour cent. Pour les neuf premiers mois de l’année, les ventes du secteur enregistrent une progression de 6,6 pour cent versus janvier-septembre 2020, mais restent encore très en dessous de la période correspondante d’avant-Covid, en 2019.

Le fait marquant du mois réside dans le recul marqué des ventes en ligne : celles-ci ont reflué de 8,3 pour cent tandis que dans le même temps, les boutiques physiques enregistraient une hausse de l’activité commerciale des ventes en ligne a subi un recul de 8,3 pour cent par rapport à septembre 20 pour cent. Un chiffre « trompe l’œil », cependant, puisque le e-commerce vogue à des niveaux inégalés depuis la crise sanitaire. L’année dernière, sa croissance avait été de 25,2 pour cent en septembre par rapport au même mois de 2019, rappelle l’IFM. Et, si l’on prend le cumul des neuf premiers mois de l’année, les ventes en ligne ont en hausse de 17,5 pour cent par rapport à la période correspondante de 2020. Elles devraient toutefois ralentir leur progression, estime l’observatoire, compte tenu des hausses soutenues de novembre (+63,1 pour cent) et décembre (+42,2 pour cent) 2020. Au total, pour l’ensemble de l’année, la part du E-commerce devrait gagner environ deux points et représenter près du quart du marché.

Pour l’ensemble de l’année, la progression des ventes d’habillement et de textile versus devrait atteindre cinq pour cent, encore loin (- 11 pour cent) des niveaux de 2019.