E-luxe en France : l’usage du smartphone en plein boom

Le baromètre IFM/Matchesfashion.com indique une accélération de la consommation du luxe en ligne par les clients français. Place aux derniers indices !

« En l’espace de 6 mois, les données de l’indice mis en place au début de l’année 2017 ont évolué de façon significative », indique en préambule Franck Delpal, responsable de programme à l’IFM. Lors de la première vague, les clients du luxe étaient 70 pour cent à acheter en ligne au moins une fois par an, ils sont désormais 76 pour cent ; plus d’un tiers de ces clients achetant régulièrement.

E-luxe en France : l’usage du smartphone en plein boom

Les Millenials à la hausse

Au cœur de cette évolution, les 18-24 ans jouent un rôle majeur et sont la population la plus connectée. Ils sont 49 pour cent (+8 pts) à consommer « exclusivement » et régulièrement en ligne des marques de luxe. « Par luxe, il faut comprendre plus de 500 euros pour un sac, plus de 350 euros pour une paire de chaussures et plus de 500 euros pour un vêtement », note Franck Delpal. « C’est un message fort pour cette industrie et pour les players offline qui doivent se challenger pour séduire ces jeunes consommateurs », note, Ulric Jérome, CEO de Matchesfashion. « Le budget est de moins en moins un frein, confirme Franck Delpal, notre baromètre confirme que tous âges confondus, 1 client sur 5 dépense plus de 2 000 euros en ligne par an ».

"Le taux de pénétration du mobile chez les Millenials a quasiment doublé en 6 mois", Franck Delpal responsable de programme à l'IFM.

Le mobile gagne du terrain

Outil de plus en plus privilégié pour les achats sur le web, le smartphone connaît un taux de pénétration fulgurant. Contre 16 pour cent lors de la première vague, 23 pour cent des clients du luxe sur le web utilisent désormais le téléphone pour leurs achats, même si l’ordinateur domine encore mais est en léger déclin (-2 pts). C’est chez les Millenials que le pourcentage d’acheteurs sur mobile est en plein boom. « Leur taux de pénétration a quasiment doublé en 6 mois passant de 23 pour cent à 40 pour cent », assure Franck Delpal.

De ce fait, le online rejoint la boutique physique comme premier déclencheur d’achat. « Les clients sont désormais autant influencés dans leur processus d’achat par la visite d’un site internet que d’une boutique", poursuit ce dernier. Grâce à l’offre variée sur ces sites multimarques, ceux-ci connaissent une croissance de 6 points au cours des 6 derniers mois, nettement supérieure à celle des autres types de sites (ceux des marques, occasion…).

Photos : Matchesfashion.com - Indice IFM/Matchesfashion.com

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS