• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Fragilisés par le pass sanitaire, les centres commerciaux demandent l’aide du gouvernement

Fragilisés par le pass sanitaire, les centres commerciaux demandent l’aide du gouvernement

By Julia Garel

26 août 2021

Retail

Crédit : Brian Asare, Unsplash

Appliqué sur le territoire national depuis le 9 juin 2021 et depuis peu dans certains centres commerciaux, le pass sanitaire fragilise un peu plus la filière. Les centres et établissements commerciaux tirent le bilan de leur situation et appellent au soutien de l’État.

Depuis le début de la crise, les centres commerciaux ont tout d’abord du faire face à une fermeture totale (hors magasins de première nécessité) pendant plus de six mois, ils ont ensuite dû mettre en place un strict protocole sanitaire et enfin appliquer un contrôle du passe sanitaire aux entrées, pour les plus grands d’entre eux.

Des baisses de fréquentation de 30 à 40 pour cent

Ces différentes mesures ont fragilisé la filière et « après avoir perdu plus d’un quart de son chiffre d’affaires en 2020, elle affiche au premier semestre une nouvelle baisse d’activité de 20 pour cent », indique un communiqué publié par l’Alliance du Commerce. En outre, depuis la mise en place du contrôle du passe sanitaire à leurs entrées, les centres commerciaux concernés - un sur cinq - enregistrent des baisses de fréquentation de 30 à 40 pour cent. Les clients s’orientent aujourd’hui vers des commerces non soumis au pass sanitaire ou vers les sites d’e-commerce.

Pour faire face à la baisse de leurs chiffres d’affaires et aux surcoûts liés au contrôle du passe sanitaire, les commerçants des centres commerciaux demandent l’aide au gouvernement sur plusieurs points : confirmation de l’indemnisation des loyers et des charges locatives pour la période de fermeture du printemps 2021, prise en charge par l’État des surcoûts liés à la mise en œuvre du contrôle du passe sanitaire, mise en place de dispositifs d’aides visant à compenser le manque à gagner.

En France, les commerçants des centres commerciaux - près de 30 pour cent sont des commerçants indépendants - représentent un quart du commerce de détail et près de 600 000 emplois.

Pour rappel, depuis le 21 juillet 2021, le pass sanitaire était obligatoire pour accéder aux lieux de loisirs et de culture accueillant plus de 50 personnes. Il est ensuite devenu obligatoire à partir du 9 août, dans les cafés et les restaurants, y compris les terrasses, ainsi que dans certains grands centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés, « selon une liste établie par le préfet dans les départements où circule activement le virus », peut-on lire sur le site du gouvernement. Selon cette même source, le pass sanitaire pourra être rendu applicable aux personnes et aux salariés qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou événements, à compter du 30 août prochain.