• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Les commerçants indépendants de l’habillement tirent la sonnette d’alarme

Les commerçants indépendants de l’habillement tirent la sonnette d’alarme

By Odile Mopin

28 déc. 2021

Retail

rue de Rivoli

Les premières réactions n’ont pas tardé : après les dernières annonces de restrictions sanitaires du gouvernement, ce lundi, la FNH (Fédération Nationale de l’Habillement) a publié un communiqué sur « les conséquences économiques dramatiques » qu’impliqueraient de nouvelles contraintes, à la veille des soldes.

Alors que les jauges, le port du masque étendu, l’interdiction de consommer debout ou au comptoir dans les bars et cafés ont été réactivées, la fermeture de ces lieux ainsi que des commerces non alimentaires paraissent sur la sellette. Et très vite, puisqu’un nouveau conseil de défense sanitaire est prévu pour le 5 janvier prochain : « les commerçants redoutent des conséquences économiques dévastatrices alors que la période des soldes débutera le 12 janvier, soulignant que « la situation financière des commerçants ne leur permet pas d’affronter une nouvelle vague de fermetures administratives ou de restrictions de fréquentation ».

L’organisme professionnel, qui regroupe 40 000 magasins de détail mode et textile indépendants, fait valoir le bon fonctionnement et l’efficacité du protocole sanitaire bien établi dans les commerces depuis les débuts de la pandémie, rendant superflu selon lui tout durcissement des contraintes.

« Les perspectives liées à cette nouvelle vague épidémique font planer une incertitude grandissante de nature à casser le processus de reprise en 2022. A cette incertitude s’ajoute le manque de vision sur les décisions gouvernementales qui ne nous permettent pas d’organiser notre activité sereinement. Surtout que janvier et février sont des mois cruciaux pour les collections. De nouvelles décisions de restriction sanitaire seraient une véritable menace de faillites », a déclaré Paola Szostka, la présidente de la FNH.