Avec l'essor grandissant du commerce en ligne, l'emplacement des magasins physiques est devenu un élément clé pour les marques. Les enseignes sont plus que jamais en quête de locaux bien situés, pour avoir une plus grande visibilité et augmenter ainsi la possibilité de vendre plus et rentabiliser les coûts élevés des baux commerciaux.

TC Group Solutions, leader dans le développement de solutions pour collecter, stocker et analyser le Big data qui interagit avec les établissements commerciaux, a réalisé une nouvelle étude. Celle-ci, au moyen de senseurs de comptage, calcule et compare le « coût par client potentiel » (CCP) de 100 rues commerçantes dans huit pays d’Europe, en se basant sur le coût du loyer commercial et du trafic piéton (clients potentiels) qui passent devant ces commerces.

Bilan des courses : quatre rues commerçantes françaises sont présentes dans le top 10 des rues les plus chères d’Europe, mais aussi les plus rentables : Il s’agit des rues du Faubourg Saint-Honoré, Vieille-du-Temple et Francs-Bourgeois, à Paris, ainsi que de la rue de la République à Lyon. Autant d’épicentres de la mode et du luxe. Les commerçants installés dans ces rues sont parmi ceux qui paient le ticket d’entrée le plus cher en Europe pour atteindre leurs clients potentiels avec des CCP respectifs de 28,92, 18,97, 15,14 et 18,76 centimes d’euro.

Les rues du faubourg Saint-Honoré, Vieille-du-Temple et des Francs-Bourgeois les plus chères de la capitale

Ces données permettent d’évaluer à quel point un magasin est rentable, mais aussi de les comparer avec d’autres emplacements et de découvrir les nouvelles artères attractives. A l’heure où de nombreuses marques-enseignes ont entrepris une réorganisation de leurs réseaux de magasins pour s’adapter aux nouvelles demandes de consommation, en priorisant la qualité des emplacements avant le nombre de points de vente, ces indicateurs sont précieux.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS