Max&Moi s’offre deux boutiques de choix

La marque française Max&Moi poursuit son développement retail avec deux nouvelles ouvertures à Deauville (en propre) et Saint-Tropez (en affiliation). A Deauville, Max&Moi se niche dans un écrin de 60 mètres carrés, conçu comme un boudoir alliant le rose poudré et le doré. Au sein du spot chic et bling du sud de la France, la griffe féminine s’offre 100 mètres carrés, tout près de la place des Lices.

En France, Max &Moi compte désormais 14 boutiques (Paris, Neuilly, Lyon, Cannes, Saint-Tropez, Deauville, Courchevel, Megève) ainsi qu'un corner aux Galeries Lafayette Paris. La marque possède également 13 points de vente en Europe et dans les pays de l’Est.

Haut de gamme et destinée à une clientèle classique de femmes aisées et voyageuses, un tantinet jet set, Max&Moi incarne une certaine idée de l’industrie de la mode parisienne. Son histoire reprend le savoir-faire familial. Max Lederer, fourreur de son état, fonde l'Atelier Lederer en 1925. En 2000, Elie Lederer, arrière petit-fils de Max, fait son entrée dans la société avant de lancer Max&Moi en 2007 s'appuyant sur le patrimoine historique.

Max&Moi s’offre deux boutiques de choix

Une marque 100 pour cent parisienne

Et aujourd'hui, si la fourrure ne représente plus qu'environ 5 pour cent des collections, elle persiste comme un clin d’œil aux origines. Elie Lederer précise : « j’ai gardé une petite proportion de fourrure pour cibler une clientèle haut de gamme et très internationale ». Mais le chef d’entreprise a adhéré au programme Wellfur, qui garantit traçabilité sur la qualité des élevages. Le cuir, provenant de tanneries françaises est une matière forte des collections, notamment au travers d’une pièce phare, le legging en cuir stretch.

L’autre point fort de la griffe : la maille : cachemire, mérinos, soies à motifs exclusifs se déclinent sur un vestiaire intemporel de tailleurs, vestes, ponchos, pulls, joggings parfaits pour prendre l’avion. Emma Lederer, épouse de Max est la directrice artistique et vise autant une clientèle internationale que française. D’où le choix des implantations de la marque.

La boutique historique, en 2007, est installée dans le XVI e arrondissement de Paris. Le second magasin a ouvert rue Cambon en 2012. En Europe, la marque est diffusée en grands magasins, chez Harrods, Bongénie Grieder, Breuninger ou encore Flannels. Le chiffre d’affaires de Max&Moi s’élève à 25 millions d’euros, moitié en France, moitié à l’international.

photo : Max&Moi, Elie Lederer

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS