Post-covid : comment les détaillants adaptent-ils leur planning d'achat ?

Décalage des drops, annulation des salons, thèmes de collections reportés, la question du planning d’achat est au cœur des bouleversements induits par la crise sanitaire. A ce remue-ménage s’ajoute la mutation digitale - celle des Fashion Weeks mais aussi des showrooms et des salons - à laquelle les professionnels de la mode cherchent encore à s’acclimater. Pour faire face à ce paysage en pleine évolution accélérée, les acheteurs des concepts stores et e-retailers adoptent différentes approches, avançant à tâtons pour certains, avec plus d’assurance pour d’autres. En vue de prendre la température, FashionUnited a contacté cinq détaillants. Les réponses obtenues dressent un panorama hétérogène de besoins et d’adaptations.

Aperçu des impacts post-covid sur les plannings d’achats :

  • Des achats qui s'allongent dans le temps,
  • Drop avec moins de pièces,
  • Thèmes de l’AH20 parfois reportés au PE21,
  • L’agilité des retailers spécialisés dans les marques éco-responsables,
  • Importance des pré-collections.

Zeineb Chaouch, co-fondatrice & directrice créative chez Le DiX

Le DiX est un jeune concept store parisien, inauguré en janvier 2020 dans le 8eme arrondissement. Son offre s'articule autour de jeunes marques et de pièces réalisées en collaboration avec des artistes. L’adresse dispose d’un eshop depuis mai 2020.

Pourriez-vous détailler un planning d'achat en temps normal puis l'adaptation de ce planning d'achat en fonction de l'impact du covid-19 ?

Zeineb Chaouch : Nos plannings d’achats sont assez particuliers : pour les grandes marques comme For Love & Lemons ou Sister Jane nous procédons à des commandes de manière saisonnière pour des livraisons en quantitée très limitée mais à de grandes fréquences (tous les mois).

D’autres marques établies comme House of Sunny et By Malina suivent le calendrier habituel avec deux collections par an (Autumn/ Winter et Spring/ Summer)

Cependant, une grande partie de nos marques s’inscrivent dans une chaîne d’approvisionnement écoresponsable et par conséquent moins fréquente. Une grande partie de ces marques fait moins d’une collection par an.

Bien que soutenir ce type de chaîne d'approvisionnement est un handicap de nos jours car ne s'inscrivant pas dans la « fast-fashion » qui demeure très recherchée par le consommateur ; en ère post-covid ceci est un avantage car n’handicapant pas notre calendrier.

Quand auront-lieu les achats du DiX pour la saison PE21 ?

Nous demeurons en communication perpétuelle avec l’ensemble de nos marques partenaires et nous nous soutenons mutuellement en ces temps de crise. De ce fait nous passerons les commandes lorsque nos marques partenaires seront prêtes à les prendre.

Nous avons très peu de visibilité pour le moment notamment dû au fait qu'une grande partie de nos marques partenaires est très jeune, avec peu de structures et de moyens - de ce fait les plus touchés par la crise.

Par rapport aux pré-collections et collections capsules, présenteront-elles toujours le même intérêt pour Le DiX ?

Vu la taille des structures avec lesquelles nous travaillons, ces collections ne sont pas applicables pour nous. Cependant, pour les collections capsules nous collaborons beaucoup avec des artistes pour créer des pièces uniques sur la base de la fusion de l’art et de l’upcycling. Nous diminuerons les quantités produites mais continuerons à soutenir les jeunes artistes.

Maud Barrionuevo, directrice des Achats chez 24S

24S est une plateforme d'e-commerce appartenant au groupe LVMH. Elle a été introduite par LVMH dans 70 pays en 2017 pour participer au marché croissant du commerce digital de luxe. Le site propose des articles de plus de 300 marques, combinaison de labels de luxe contemporains pour hommes et femmes.

Quel est votre planning d'achat en temps normal et avez-vous eu besoin de l’adapter ?

Maud Barrionuevo  : Les pré-collections femme de l’été représentent la grande majorité des achats et ont lieu normalement entre mi-mai et mi-juillet pour une livraison de novembre à janvier. Ensuite démarrent les Fashion Weeks en septembre avec les parties défilés pour NY, Londres, Milan, Paris fin septembre.

Quand auront-lieu les achats de 24S pour la saison PE21 ?

Cette saison est très particulière et nous voyons plusieurs stratégies de marques : un drop plus petit ou parfois une capsule présentée plus tard. Des thèmes de FW20 sont parfois gardés pour SS21.

D’autres marques enfin ne proposent plus qu’un drop unique en septembre. Quant aux défilés, nous ne savons pas encore ce qui va se passer. Le calendrier homme est plus serré et a lieu pour les pré-collections en mai/juin avec les achats de défilés en juillet. La plupart des marques ont donc concentré leur collection en une seule présentation, la plupart du temps digitale.

Par rapport aux pré-collections et collections capsules, présenteront-elles toujours le même intérêt pour 24S ?

Oui l’intérêt de ces moments est de présenter des nouveautés attendues par les clients de 24S en fin et début d’année 2021. C’est donc très important de conserver ces moments.

Post-covid : comment les détaillants adaptent-ils leur planning d'achat ?

L'Exception - Paris.

Régis Pennel - fondateur de L’Exception

Implantée au cœur de Paris, sous la Canopée du Forum des Halles, L'Exception est un concept store aux marques créatives sans être luxe, pour homme et pour femme. L’adresse dispose également d’un e-shop.

Pourriez-vous détailler un planning d'achat en temps normal puis l'adaptation de ce planning d'achat en fonction de l'impact du covid-19

Régis Pennel  : En temps normal le planning est très chargé, nous faisons quatre à cinq rendez-vous par jour. Pour cette saison, on va sans doute ralentir le rythme car les achats vont s’allonger dans le temps.

Quand auront-lieu les achats de L’Exception pour la saison PE21 ?

On voit que les achats PE21 commencent fin juin pour aller jusqu’à octobre, avec beaucoup plus de rendez-vous en juillet. Avant on finissait l’homme vers le 10-15 juillet, nous avons maintenant des rendez-vous jusqu’à fin juillet.

Par rapport aux pré-collections et collections capsules, présenteront-elles toujours le même intérêt pour L’Exception ?

Pour les pré-collections, oui, nous avons déjà passé pas mal de préco et on passe de gros budgets dessus. C’est important parce que c’est livré très tôt en novembre/décembre.

Post-covid : comment les détaillants adaptent-ils leur planning d'achat ?

Macaplace - Nantes.

Claire Rocher Caillard, la co-fondatrice du concept store Macaplace

Macaplace est un concept store nantais lancé en novembre 2019. Le lieu se distingue par un agencement proche d’un appartement, au premier étage d’un immeuble du centre ville. Le lieu propose une mode haut de gamme faite de marques internationales (comme Modetrotter et Suzie Winkle) et dispose également de son e-shop.

Pourriez-vous détailler un planning d'achat en temps normal puis l'adaptation de ce planning d'achat en fonction de l'impact du covid-19 ?

Claire Rocher Caillard : Nous travaillons avec des marques et créateurs qui travaillent les collections en avance forcément mais pas un an en avance. Par exemple pour cet été, nous avons fait nos achats fin 2019, début 2020... Le covid19 a malheureusement impacté certains créateurs qui ne pourront plus honorer toute leur collection...

Quand auront-lieu vos achats pour la saison PE21 ?

Pas avant fin 2020

Par rapport aux pré-collections et collections capsules, présenteront-elles toujours le même intérêt pour Macaplace ?

Les pré-collections non mais les collections capsules oui. Le principe de créer des exclu en éditions limitées (aussi dans le temps) est parfait pour notre écrin qui propose des choses différentes.

Tiffany Hsu - directrice des achats mode chez Mytheresa

Le site d’e-commerce Mytheresa propose des vêtements, des sacs, des chaussures et des accessoires de plus de 180 marques internationales de luxe et de créateurs tels que Balenciaga, Burberry, Alexander McQueen, Stella McCartney et Saint Laurent. Depuis peu, Mytheresa propose également de la mode pour homme.

La façon dont vous vous préparez pour SS21 diffère-t-elle de votre procédure habituelle ?

Tiffany Hsu : En termes de planification, nous travaillons et planifions comme nous l'avons fait les saisons précédentes, actuellement nous achetons via des showrooms numériques et des rendez-vous d'appels vidéo s'ils sont basés dans une autre ville. Nous avons visité quelques showrooms locaux où des mesures de sécurité ont bien sûr été appliquées.

Votre achat pour la prochaine saison sera-t-il différent de l'habituel en termes de calendrier et de budget ?

Non, nous prévoyons de passer nos commandes comme d'habitude pour nous assurer que les livraisons arrivent à temps. Par rapport à l'année dernière, nous augmentons notre budget.

Crédit : Le DiX, L'Exception, Macaplace.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS