Avantex s’axe sur le développement durable

La fashion tech sera durable ou ne sera pas. Tel est le credo des acteurs de plus en plus nombreux à explorer les pistes et solutions technologiques pour la mode de demain. C’était frappant dès l’ouverture d’Avantex, le salon des services, procédés, tissus et même produits finis dédiés à la mode, organisé par The Fairyland for Fashion (Texworld). Au cœur du salon, on ne pouvait manquer l’espace Zero Waste Design, porté par un collectif de designers rassemblés par la griffe française Milan AV-JC, connue pour sa façon de découper ingénieuse car ne générant que très peu de chutes. L’espace met en avant les innovations de lutte contre le gaspillage dans l’industrie du textile grâce au stylisme 3D.

Point fort d’Avantex également, le Centre européen des textiles innovants (Ceti) venu avec Esmod et le cluster Techtera parler de durabilité et de recyclage. Le Ceti travaille depuis un certain temps déjà sur des solutions durables « packagées ». Il s’agit d’élaborer de nouvelles gammes de produits à partir de fibres recyclées, mais aussi d’amorcer une démarche d’économie circulaire, d’engager une démarche complète de recyclage en boucle fermée.

Avantex s’axe sur le développement durable

Economie circulaire

Côté jeunes pousses, la présence de deux gagnants de l’Avantex Fashion Pitch a été remarquée : l’un, Gorfoo, propose des collections capsules en chanvre artisanal, des semelles orthopédiques en fibres de coco. L’autre, Simone Simon, redessine les liens entre la mode et l’architecture par des jeux de rayures optiques qui sculptent la silhouette.

Un thème porteur, enfin, les matériaux vivants comme l’algue ou le mycélium qui proposent de nouvelles pistes à explorer dans la mode durable. Le centre d’expertise « Future Makers », de l’université des arts ArtEZ, aux Pays-Bas anime sur Avantex une « conversation participative autour du futur de ces matériaux.

IPhotos: Avantex

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS