Bijorhca Paris a dévoilé une édition riche en créativité

L’événement professionnel international du secteur du bijou s’est tenu du 17 au 20 janvier à Paris Expo Porte de Versailles, rassemblant 249 exposants et marques. Mais dans un climat social inédit entraînant de fortes perturbations dans les transports, Bijorhca a enregistré une baisse de 9 pour cent de son visitorat. Celle-ci, expliquent les organisateurs, a cependant été atténuée par la présence d’acheteurs déterminés à trouver de nouveaux fournisseurs et de réapprovisionner leurs stocks. Au total, le salon a accueilli plus de 10 000 visiteurs, détaillants, grands magasins et concept-stores, dont 27 pour cent d’internationaux, une proportion stable au regard de l’édition de janvier 2019.

Bijorhca Paris a dévoilé une édition riche en créativité

La baisse du visitorat compensé par une forte envie de renouveau

Plusieurs grandes tendances ont émergé qui vont donner le ton de la bijouterie des prochaines saisons. A commencer par l’essor des bijoux personnalisables. Un courant par exemple incarné par le joaillier Thomas Choinkowski, qui a présenté en exclusivité lors de Bijorhca Paris ses créations sous le nom de Thomas Aurifex. Parmi elles, des alliances dont la géométrie facettée est déterminée par la date du mariage ! Autre marque représentative de ce courant, Nemmès qui propose via son interface de création, de concevoir un bijou unique et 100 pour cent personnalisé. Le tout fabriqué dans des ateliers français.

La montée en puissance du bijou customisable

Autre thématique forte, les bijoux-œuvres d’art. Le concours Chall’Angel, sur le thème des néo-bijoux – pièces minimalistes qui ornent le corps comme s’il était un bijou à mettre en valeur – a mis en lumière les marques Nina Nanas, Okan Studio et Monad Design. Toutes ont séduit par leur originalité et contemporanéité. De son côté, la joaillière Laurence Oppermann, invitée d’honneur de l’exposition « More than Materials » dévoilait des pièces d’artisanats d’art aux volumes étonnants.

Bijorhca Paris a dévoilé une édition riche en créativité

A noter, à l’opposé, le revival des bijoux -rétro, revisité 2020. Soit des pièces qualifiées de « néo-bourgeoises » ou aussi appelées « bijoux de grand-mère ». A chercher (et trouver) entre autres chez L’Inaccessible Étoile et By Garance. Dans ce registre, les médailles, les anciennes pièces de monnaie ont toutes leur place, ainsi que les camés. Une touche vintage remise au goût du jour, qui se porte désormais en accumulation.

La prochaine édition de Bijorhca Paris se tiendra du 4 au 7 septembre 2020.

Photos : Bijorhca Paris

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS