• Home
  • Actualite
  • Salons
  • Blossom a fait le plein

Blossom a fait le plein

By Odile Mopin

19 déc. 2022

Salons |COMPTE RENDU

Alex Gallosi

Paris - Le salon dédié aux pré-collections des marques de mode de luxe et créatives a fêté ses dix ans les 14 et 15 décembre au Carreau du Temple. Organisé depuis 2016 par Première Vision, l’événement a donné en avant-première l’impulsion des collections de l’été 2024.

Intimiste, élégant, haut de gamme, ce coup d’envoi conviant la crème des tisseurs français et italiens très essentiellement, reste prisé des acheteurs du luxe et du premium. Avec environ 110 exposants (dix nouveaux cette année), Blossom propose une photographie synthétique et qualitative des premières tendances de la belle saison dans 18 mois : tisseurs (soieries, imprimés, sport, tayloring), dentelliers, tricoteurs, sans oublier les tanneurs, (une quinzaine d’exposants) et les fabricants d’accessoires ou plutôt de fournitures de mode (galons, rubans, etc).

Les « Pré-Co », anciennement nommées par les maisons et marques de luxe « collections croisières », sont revenues en force voici une quinzaine d’années, plus intensément encore ces dernières années : boostées par le cycle de nouveauté incessant initié par la fast fashion et les capsules et autres drops venant actualiser la saison. Les tensions actuelles (hausse des matières premières, délais de fabrication et de confection) confortent encore leurs positions.

Une belle édition, riche d’acheteurs très qualitatifs

Bilan, non encore validé par les organisateurs mais récolté auprès des exposants : une belle édition, riche d’acheteurs très qualitatifs, notamment le jour de l’ouverture. Ainsi que le retour, très remarqué, des Américains. Hormis cette clientèle, ce sont majoritairement les acheteurs et dirigeants de grandes marques et maisons de luxe parisiennes qui foulent les allées du Carreau du Temple. « A Première Vision, nous voyons une clientèle internationale, d’autant que nous faisons 70 pour cent de notre chiffre d’affaires à l’export. Ici, nous rencontrons nos clients ou prospects parisiens », a ainsi souligné Jean-Pascal Laude, dirigeant des Dentelles labellisées Calais-Caudry André Laude. Darquer & Méry pour la première fois au salon exposait de son côté ses créations en dentelle Leavers aussi modernes que complexes, répondant aux besoins des marques de lingerie haut de gamme comme du luxe et la Haute Couture. Ici aussi, les acheteurs étaient au rendez-vous.

Même satisfaction du côté de Bouton-Renaud, qui présentait en avant-première ses nouvelles soieries, sur métiers velours jacquard, de l’artisanat industriel pur made in France. Ses velours fantaisie, unis et jacquard, ses tissus ennoblis et peints à la main ont été remarqués pour leur créativité, leur sophistication mais aussi leur authenticité. Jean-François Renaud, le dirigeant de l’un des derniers veloutiers français, tempérait cependant son bon ressenti du salon : « peu de bonnes nouvelles dans la conjoncture actuelle : hausse de 20 pour cent en moyenne des matières premières sur l’ensemble de l’année, impact encore difficile à mesurer pour nous de l’augmentation de l’énergie, géopolitique, l’avenir est plus qu’incertain », faisait-il observer.

D’une grande richesse esthétique, la collection Jules Tournier Since 1865 attire toujours les acheteurs en nombre. Elle rassemblait des lainages nobles, du caban et de la gaze, mais surtout une vaste gamme de tweeds fantaisie complexes et riches constitués de fils variés, dont de plus en plus de fils recyclés. Aux antipodes côté style, le stand du nouveau venu sur Blossom, l’espagnol Pyratex et ses fibres à base d’algues anti-oxydantes pour des produits « premium relax » n’a pas désempli.

Parmi les imprimeurs, les visiteurs pouvaient rencontrer des primo-exposants à Blossom. Le célèbre Liberty Fabrics, mais aussi New Concept, branche de Stamperia di Martinengo se distingant par la force et la créativité graphique de ses dessins. Non loin Serterie Argenti, ancrée dans le savoir-faire et la tradition italienne proposait une large gamme de tissus chaîne et trame et une grande variété de dessins modernes, à l’identité forte. Au chapitre des exposants de maille, constitué de maisons italiennes (Fabrica Tessuti, Tessitura Rossi, Inwool Jersey, etc.), même appétence de la part des visiteurs. Blossom reste une vitrine de l’industrie textile d’exception.

Alex Gallosi
Blossom