Comment les fabricants de vêtements turcs s'adaptent à un modèle de chaîne d'approvisionnement plus durable

L'industrie turque de l'habillement est reconnue dans le monde entier pour ses prouesses de fabrication et sa compétitivité. Classée au 6e rang des exportateurs mondiaux et au 3e rang des fournisseurs de l'UE, l’industrie turque de l’habillement a exporté pour près de 18 milliards de dollars en 2019, avec plus de 10 000 entreprises manufacturières et exportatrices. Les fabricants turcs de vêtements vendent leurs produits aux marques de renommée mondiale et aux acheteurs internationaux.

La région égéenne du pays est l'un des plus importants centres de confection de vêtements et joue un rôle de premier plan dans l'industrie turque de l'habillement. L'Association des exportateurs de vêtements de la mer Égée est une organisation non gouvernementale qui oeuvre en étroite collaboration avec le Ministère du commerce de la République de Turquie. L'association compte plus de 1 000 entreprises de la région ou de ses environs, actives dans la fabrication et l’exportation d’une vaste gamme de produits vestimentaires de haute qualité, la part la plus importante étant attribuée au vêtement féminin. Les exportations réalisées par les membres de l'Association s'élèvent à 1,3 milliard de dollars par an, vers 154 pays, dont 85 % vers les pays européens. Le rôle de l'Association des exportateurs de vêtements de la mer Égée est de promouvoir la capacité de fabrication et d'exportation de ses membres, d'élargir et de diversifier la gamme de produits à l’export, ainsi que d'identifier de nouveaux marchés. Seray Seyfeli, vice-présidente de l'Association des exportateurs de vêtements de la mer Égée, explique à FashionUnited pourquoi ses membres sont idéalement placés pour pouvoir répondre à la demande des marques internationales, en particulier en plein Covid-19 qui lance de nouveaux défis en matière de durabilité, de chaînes d'approvisionnement et de numérisation.

Pour les entreprises européennes de la mode, quels sont les avantages de s'approvisionner et de fabriquer dans la région égéenne ?

Par rapport aux autres pays, les fabricants de vêtements de la mer Égée disposent de nombreux avantages concurrentiels en termes de capacités de création et de production. Ils disposent notamment de créateurs talentueux, d’une main-d'œuvre hautement qualifiée, d’un bon réseau de transport et peuvent, d'une manière générale, bénéficier des solides infrastructures de la région et de la proximité géographique du marché européen. Nos entreprises offrent au secteur de la mode une grande flexibilité pour produire aussi bien des gros que des petits volumes dans une multitude de catégories de produits. Notre région est un partenaire de production fiable pour de nombreuses marques et chaînes de vente au détail de renommée mondiale qui s'approvisionnent de plus en plus en Turquie, et plus particulièrement auprès des fabricants de vêtements égyptiens.

Comment les fabricants de vêtements turcs s'adaptent à un modèle de chaîne d'approvisionnement plus durable

La région est spécialisée dans les textiles et les vêtements biologiques. La demande est-elle de plus en plus forte ?

En effet, notre région est spécialisée dans la confection de textiles et de vêtements biologiques, et la plupart de nos entreprises ont obtenu la certification GOT (Global Organic Textile Standard) et font partie du programme « Better Cotton ». À cet égard, notre région présente d'énormes avantages puisque le coton biologique y est cultivé. Ainsi, nous disposons d'un accès direct et de voies d'approvisionnement courtes. En outre, de nombreuses entreprises sont spécialisées à la fois dans la culture du coton biologique et dans la confection de vêtements en coton biologique. Cela s'inscrit également dans le cadre de notre engagement général en faveur du développement durable et de la réduction de l'impact environnemental de la production textile. Le recyclage du coton, et d'autres matières comme le polyester, devient également une préoccupation croissante pour les fabricants de textiles de la mer Égée. En outre, les procédés de production plus durables font l’objet d’efforts particuliers. Les entreprises de confection s’emploient notamment à réduire leur consommation d'eau et d'énergie ainsi que l'utilisation de colorants et de produits chimiques. Elles visent également à réduire les déchets industriels. Il s'agit là de dispositions essentielles qui deviendront de plus en plus importantes à l'avenir.

Vous parlez de développement durable. Quelles sont les réalisations dans ce cadre ?

Le développement durable est certainement le sujet le plus important à l'ordre du jour de notre Association et la plupart de nos activités et projets sont mis en œuvre en tenant compte de la durabilité. Nous avons déclaré l'année 2020 « Année de la durabilité » et créé un comité du développement durable ainsi qu’un groupe sur la durabilité composé d'environ 30 entreprises afin de promouvoir nos activités dans ce domaine ainsi qu’une vision durable. Avec le soutien financier du Ministère du commerce, nous fournirons pendant deux ans des services de conseil technique à des exportateurs de vêtements sélectionnés afin d'améliorer leurs performances en matière de développement durable. Nous préparons également un projet visant à renforcer la culture de l'esprit d'entreprise dans notre régionqui devrait bénéficier du soutien de l'Union européenne. Nous favoriserons la transformation des idées commerciales fondées sur la durabilité dans le secteur de la mode en start-ups prospères. Nous continuerons également à collaborer avec les entreprises et les institutions concernées dans le cadre de nouveaux projets. En outre, nous organisons des activités de diffusion de l'information, telles que des programmes de formation et des webinaires, afin de sensibiliser nos entreprises membres au développement durable, de les informer des derniers développements et d'accroître leur niveau de compétence. Enfin, nous adhérons au Pacte mondial des Nations Unies, une initiative de portée mondiale pour les entreprises permettant de soutenir notre travail dans le domaine du développement durable, apportant de nouvelles opportunités avec la participation à des réseaux nationaux et internationaux, et favorisant une communication plus efficace de notre engagement en faveur de la durabilité.

Avant la pandémie de Covid-19, on observait déjà une tendance notable au Nearshoring dans la confection de vêtements. Selon vous, les chaînes d'approvisionnement sont-elles en train de changer depuis la pandémie, et de quelle manière la région égéenne répond-elle à cette évolution ?

Avant la crise, l'industrie de la mode avait déjà commencé à modifier ses modèles d'approvisionnement, qui se caractérisaient par de longs délais de livraison, des commandes de grande ampleur et une flexibilité relativement faible. Il était clair qu'un changement significatif était nécessaire afin que l'approvisionnement soit davantage axé sur la demande et plus durable sur le plan social et environnemental.

La pandémie de Covid-19 est l'occasion de revoir nos modèles économiques, nos modes de vie et nos habitudes. Une chaîne d'approvisionnement flexible et axée sur la demande sera d’autant plus importante. Notre analyse a montré que les habitudes d'achat des consommateurs changent. Nous constatons notamment l'essor du commerce électronique. La logistique évolue également. Par conséquent, une refonte complète du modèle d'approvisionnement est inévitable. Les entreprises tiendront compte notamment de facteurs tels que la gestion des risques, les coûts, la trésorerie et la flexibilité. Les chaînes de valeur intégrées mettant l'accent sur la proximité géographique et la flexibilité gagneront en importance. Par conséquent, les volumes d'approvisionnement des entreprises de mode européennes vont probablement se déplacer des centres de production offshore traditionnels vers des pays « nearshore », principalement situés dans le bassin méditerranéen, et la Turquie offrira des avantages particuliers, tels que ceux mentionnés ci-dessus. Les collaborations et les partenariats stratégiques seront essentiels, tout comme l’innovation des produits et les plateformes numériques.

Comment les fabricants de vêtements turcs s'adaptent à un modèle de chaîne d'approvisionnement plus durable

Dans ce contexte, la numérisation est-elle également une priorité pour votre Association ?

Absolument. La numérisation est primordiale car elle façonnera inévitablement nos entreprises dans la période post-Covid-19. Nous reconnaissons l'importance de la numérisation et voulons soutenir la transformation numérique de nos membres. Avant la pandémie, nous organisions au moins trois salons internationaux et deux délégations commerciales par an. Comme il est impossible, en pleine épidémie de coronavirus, d’organiser des manifestations physiques, nous nous concentrons sur les foires virtuelles, les délégations commerciales numériques et les groupes d'experts. Entre le 15 juillet et le 14 août, par exemple, nous avons aidé 30 de nos entreprise à participer à l'édition numérique du Global Apparel Sourcing Expo, et prévoyons également d'organiser avec 25 de nos membres une mission commerciale numérique aux Pays-Bas et dans les pays voisins entre le 23 et le 30 octobre 2020. Nous continuons à améliorer le processus de gestion et de fonctionnement de nos membres vers le numérique et les soutenons activement dans leur adaptation à ce nouvel ordre mondial.

Pouvez-vous fournir plus de détails sur la mission commerciale digitale ? À quoi ressemblera ce format ?

En tant qu'Association des exportateurs de vêtements de la mer Égée, nous organisons un événement de rencontre au format digital du 23 au 30 octobre. L'objectif est de disposer d'une plateforme virtuelle permettant aux entreprises, principalement des Pays-Bas et des pays voisins tels que l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique et la France, et aux marques de vêtements de la mer Égée de se rencontrer. L’événement accueillera 25 fabricants de vêtements exclusifs de notre région égéenne et une trentaine d'acheteurs sélectionnés de premier plan.

D’une manière générale, quel a été l'impact de la pandémie de Covid-19 sur l'industrie dans votre région ?

On peut dire que cette année a été hors norme et sans précédent à bien des égards. Au début de l'année, la Turquie et notre région ont réalisé de bonnes performances au niveau des exportations, avec une croissance de 6,7 %, au cours des deux premiers mois, des exportations de vêtements de la Turquie, et de 11 % pour les exportations de vêtements d’Aegan. Par conséquent, nous nous attendions à une performance positive continue pour le reste de l'année. Malheureusement, à la mi-mars, lorsque la pandémie de Covid-19 s’est déclarée en Turquie, comme dans tant d'autres pays, nous avons été confronté à un scénario complètement différent. Nous avons fortement ressenti les effets de la pandémie dans nos chiffres d'exportation en mars-avril-mai 2020. Cependant, tandis que les mesures de confinement s’assouplissaient dans le monde entier, et en particulier en Europe, la situation a commencé à s’améliorer à partir du mois de juin. Les exportations turques de vêtements ont augmenté d'environ 10%, et de 29% pour notre région. Cette reprise s’est confirmée en juillet, avec une augmentation ultérieure de 8,5 % pour la Turquie, et de 17 % pour notre région, qui a battu un record. L’une des principales raisons de cette situation est due au fait que nombre de nos fabricants ont modifié leur production et commencé à exporter des textiles médicaux afin de pouvoir répondre à la demande mondiale. Ceci a favorisé la croissance du secteur et prouvé ultérieurement la flexibilité, l'adaptabilité et la compétence inégalées de nos entreprises.

Quelles sont vos perspectives d'avenir à court et moyen terme ?

D’une manière générale, je pense que les partenariats solides entre fournisseurs et acheteurs seront plus importants que jamais. Les acheteurs voudront établir des partenariats stratégiques avec des fournisseurs flexibles et de premier plan afin de créer des produits innovants, et l'innovation dominera chacun des aspects de la chaîne de valeur de la mode, de la création au merchandising et à la planification en passant par l'approvisionnement et la gestion de la chaîne d'approvisionnement. Par conséquent, les entreprises doivent s'orienter vers un modèle d'approvisionnement plus souple et plus intelligent. En tant qu'Association des exportateurs de vêtements de la mer Égée, nous pensons que nos membres sont idéalement placés pour répondre à toutes ces exigences, et nous espérons pouvoir nouer des relations encore plus solides avec nos clients.

AHA in Europe 2020

Après deux éditions réussies, AHA in Europe vous invite cette année à rejoindre son événement digital. L'événement Turkish Fashion Break est l'endroit idéal pour découvrir le potentiel des marques et fabricants de vêtements Turcs.

Acheteurs, chefs de produits, propriétaires de marques, grossistes et détaillants sont invités à découvrir les ressources de la Turquie.

L'événement de matchmaking aura lieu du 23 au 30 octobre. Réservez cette date!

Pour recevoir plus d'informations ou s'inscrire: AHAevent@fashionunited.com.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS