Man/Woman rejoint Who’s Next et Première Classe aux Tuileries

L’union fait la force. Après le Silmo, c’est le salon Man/Woman qui décide de poser sa sélection pointue et créative de mode, accessoires et bijoux aux Tuileries, pendant la Fashion Week parisienne. Après plusieurs mois d’échanges sur l’avenir de leurs événements et les nouveaux services à apporter à leur écosystème, WSN et Man/Woman ont finalement décidé de rassembler en un même lieu, marques et acheteurs, français comme internationaux. En espérant impulser la relance de l’industrie mode.

Des liens forts se créent entre les organisateurs de salons

L’événement de WSN, à l’origine Première Classe, est donc en train de prendre de l’ampleur, sous les coups de massue de la crise sanitaire. Les tentes du Jardin des Tuileries accueilleront donc la communauté mode où seront donc réunis, du 2 au 4 octobre, un Who’s Next (qui devait initialement se tenir début septembre), amaigri, mais bien là aux côtés d’Impact, Première Classe, le Silmo pour l’optique, et à présent Man/Woman (réduit à une trentaine de marques pour cette édition particulière) qui a lieu d’ordinaire place Vendôme.

« Les discussions de fond sur la digitalisation des Fashion Weeks, la fonction des salons, le calendrier de la mode ont été partagées et ont créé des liens forts entre les différents organisateurs pendant ces derniers mois, au point d’envisager d’unir nos forces si le contexte exceptionnel l’exigeait… Il faut savoir être agile pour accompagner les marques, initier de nouvelles rencontres et leur donner l’énergie nécessaire pour construire 2021. Cette situation unique promet une expérience de visite au service des acheteurs », indique dans un communiqué Frédéric Maus, directeur général de WSN.

« Le futur des acteurs indépendants, marques comme détaillants, est l’enjeu principal de cette fin d’année. Il en va de notre responsabilité de maintenir des rencontres physiques pour présenter les nouvelles collections de tous ceux qui travaillent à nos côtés depuis plus de huit ans. Il est important de se réunir physiquement. C’est une prise parole, en attendant des temps meilleurs », souligne de son côté Antoine Floch co-fondateur et dirigeant de Man/Woman à Fashion United. Créé en 2012, le salon indépendant se décline aussi à New York et Tokyo et fédère une jolie communauté de marques et créateurs.

Crédit: Man/Woman- Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS