• Home
  • Actualite
  • Salons
  • MIF Expo : à la croisée de toutes les valeurs RSE du moment

MIF Expo : à la croisée de toutes les valeurs RSE du moment

By Odile Mopin

14 nov. 2022

Salons |COMPTE RENDU

MIF Expo

Un succès incontestablement : environ 100 000 visiteurs étaient attendus pour le dixième anniversaire du salon MIF Expo, fondé par Fabienne Delahaye. Mais il n’est pas nécessaire de connaître le debriefing de l’organisation pour jauger l’ambiance et l’affluence, plus qu’au rendez-vous.

MIF Expo s’est lancé sur une idée simple, un poil en avance sur l’époque en 2012 : rassembler les marques et fabricants produisant en France, de tous secteurs et pour tout public. Mixant gastronomie, décoration, bien-être, mode et accessoires mais aussi terroirs, en faisant cohabiter espaces régionaux (Occitanie, Normandie, Auvergne-Rhône-Alpes, Pays de Loire, etc.) ainsi que leurs savoir-faire. En accueillant aussi tous visiteurs, le grand public, qui peut acheter sur place, comme les professionnels. Ce qui impulse au salon une belle dynamique, qui sert son propos : faire se croiser différents mondes, différents métiers et univers, les régions françaises, et surtout, rendre honneur à l’artisanat et à la production française de façon didactique.

MIF Expo

On connaît l’ampleur de la montée en puissance du « made in France » et du « geste de la main » dans l’intérêt, les préoccupations du public depuis dix ans. Une vraie curiosité de consommateur mais aussi de citoyen soucieux de culture, de climat, d’environnement et de patrimoine. Ce sont toutes ces notions, toute cette soif de « terroir », de valeurs, que rassemble le MIF Expo. A tel point que l’événement s’est récemment lancé en version réduite dans une tournée des villes des France (Bordeaux récemment). En plus de sa grande édition annuelle de la Porte de Versailles.

Terroir, Patrimoine vivant, artisanat et empreinte carbone

Dès l’origine l’événement a laissé une belle place au textile et à l’habillement. C’est encore plus vrai aujourd’hui : la mode, les tissus, le linge de maison représentent environ un tiers des exposants, 850 en l’occurrence ce mois de novembre. Cette année, la nouveauté de « l’Usine du futur » mise en place par Le Slip Français, a été le « climax » du moment, témoignant s’il en est encore besoin de la « passion française » pour ce qui reste de son industrie textile : quelques pans, certes, mais foisonnant de projets et de vitalité. L’espace de 1 400 mètres carrés présentait les étapes essentielles de fabrication de vêtements avec la participation de 25 entreprises (qui sont venus sur le site avec une ou deux machines et des mécaniciens et couturières ), exposant les dernières techniques, parmi les plus innovantes du textile hexagonal en plein Paris. Et il y avait quelque chose de réjouissant à voir le public se pressant autour des équipements, regardant « tourner » des métiers à tisser jacquard, des machines à jet d’encres, une brodeuse ou encore un équipement robotisé de Khalyge, entreprise dédiée à l’entretien du vêtement professionnel, triant les pièces avant le nettoyage. Chantelle, Lemahieu, Deveaux, les Ateliers Perrache et bien d’autres ont participé au montage de cette « usine éphémère ».

Une fois sorti de « l’usine », le parcours continuait sur l’espace « Mode & Accessoires ». Là encore, l’affluence était dense. Parmi les stands incontournables, les fers de lance du Made in France comme les jeans 1083, les chaussettes Labonal ou encore de grandes marques de chaussants et sous-vêtements mises à mal par la délocalisation mais devenues des symboles hexagonaux, comme Dim, Well ou encore le vosgien Bleu Forêt. On croisait des acteurs de la laine et de la maille française en plein renouveau, comme le tarnais Missegle qui fabrique ses vêtements avec des fibres naturelles et du mohair provenant d’élevages français, Laines Paysannes et ses pures laines locales, ou encore l’incontournable « Béret Français ». Des iconiques cohabitant avec de nombreuses « petites » marques et jeunes labels lancées sur des projets éthiques et de proximité, témoignant de la vitalité de la filière, ainsi qu’un bel échantillon de la filière cuir et maroquinerie. Revigorant.

Made In France
MIF Expo