Salon du vintage : une mode devenue incontournable

Depuis onze ans, le salon du vintage parcourt les grandes villes françaises avec un succès grandissant. Mode, accessoires ou décoration, le vintage a su s’imposer dans la vie des consommateurs.

“Le salon du vintage existe depuis 2007, nous sommes à plus de 100 salons maintenant. Au départ c’était des éditions très parisiennes, à la cité de la mode, à l’espace Pierre Cardin, au Carreau du Temple également. Depuis quelques années, l'événement a lieu en province dans des grandes villes comme Nice, Toulouse, Nantes, Bordeaux. Il y a douze éditions par an, qui présentent la mode des années 50 aux années 90, du mobilier, des vinyles, des voitures, etc…”, explique à FashionUnited, Laurent Journo, le fondateur du Salon du Vintage. L’évènement se tiendra à Strasbourg en septembre, à Bordeaux en novembre et à Rennes en octobre 2018.

Salon du vintage : une mode devenue incontournable

Les consommateurs toujours plus attirés par le Vintage

Après avoir parcouru la France pendant une décennie et rencontré de nombreux amoureux du vintage, Laurent Journo justifie cette mode : “Je pense que les gens ont besoin de se rassurer et que les produits vintage représente une partie de notre jeunesse, de notre enfance et de notre adolescence. Le vintage c’est un peu la Madeleine de Proust pour les consommateurs.”

Un avis partagé par Laurie Cheylan, fondatrice de la plateforme Vintage Place : “Il y a le côté nostalgique que l’on retrouve même dans les clips vidéos, les fashions weeks, etc…. Certains ont juste envie de consommer plus responsable. Ils ne veulent plus d’une mode qui change toutes les deux semaines.”

Salon du vintage : une mode devenue incontournable

Passionnée par la mode vintage, l’entrepreneure de 26 ans a créé son site en octobre 2016 : “parce que j’aime la mode et j’ai réalisé que les pièces que je trouvais en magasin étaient de meilleures qualités en friperie. Il y a une certaine qualité que l’on ne retrouve plus du tout dans la nouvelle fabrication.” Une activité dans laquelle elle s’investit désormais à temps complet après avoir travaillé quelques années dans la communication.

Photo : Salon du Vintage, capture d’écran Vintage Place