• Home
  • Actualite
  • Salons
  • Salons de rentrée : stop ou go ?

Salons de rentrée : stop ou go ?

By Odile Mopin

4 janv. 2022

Salons

Who's Next

La crise sanitaire n’en a pas fini de jouer avec les nerfs du secteur de l’événementiel. Pour les salons mode et textile, ce début d’année devait ressembler à ce qui s’approche le plus d’une idée de reprise… Mais le variant omicron et le retour de certaines contraintes sanitaires en ont décidé autrement.

Premier salon du secteur impacté, Maison&Objet, qui a annoncé le report de son édition de janvier 2022 (initialement prévue du 20 au 24). Celle-ci est désormais « casée » du 24 au 28 mars (à Villepinte), soit avant le Salon du Meuble de Milan. Le salon sera donc quasi-concomitant avec Maison&Objet In The City, parcours de show-rooms en show-rooms parisiens, du 23 au 28 mars.

En amont de cette décision, l’organisateur a lancé une concertation avec une bonne partie des 1 700 sociétés inscrites. Bilan : elles « ne veulent pas faire prendre de risques à leurs collaborateurs et alertent à présent sur les perturbations qu’elles subissent au niveau de leur exploitation » reprend le communiqué de Maison&Objet. Les mesures gouvernementales, en France comme à l’international ont également poussé à cette décision. La France a notamment réintroduit les « jauges » le 27 décembre dernier, (soit 2 000 personnes pour les grands événements en intérieur, 5 000 en extérieur).

Who’s Next résiste

L’autre grand salon qui se prend janvier et ses incertitudes de plein fouet, c’est Who’s Next. Le grand salon de mode et ses satellites Traffic, Bijhorca et Impact a quant à lui décidé de se maintenir, du 21 au 24 janvier au Parc des Expositions de Paris. Dans un communiqué publié le 30 décembre, WSN Développement annonce qu’« à la suite des dernières annonces du gouvernement, le salon confirme la tenue de ses événements », aux dates prévues. Rappelant, conformément au projet de loi sur le « pass vaccinal » actuellement débattue à l’Assemblée Nationale et à priori opérationnelle ce 15 janvier, que la visite ne sera possible qu’aux détenteurs du « sésame » saison 2.

WSN est un devenu un habitué des paris sur le fil et un expert de l’adaptation. Le salon avait notamment été un des rares à se maintenir, en version réduite certes, aux Tuileries en plein revenez-y de crise, en octobre 2020.