• Home
  • Actualite
  • Salons
  • Texworld Paris : normalisation progressive du courant des affaires

Texworld Paris : normalisation progressive du courant des affaires

By Odile Mopin

14 juil. 2022

Salons

MesseFrankfurt

Avec environ 400 exposants, tous secteurs compris, cette première édition de Texworld en juillet a enregistré une progression de 29 pour cent du nombre de visiteurs et a marqué le retour des donneurs d’ordres étrangers.

C’est environ 3 700 acheteurs qui sont venus à la rencontre des fabricants internationaux de textile et de produits finis sélectionnés par les équipes de Messe Frankfurt France. Ce millésime des salons Apparel Sourcing, Avantex, Leatherworld et Texworld Paris positionné du 5 au 7 juillet, soit deux mois plus tôt au regard des précédents calendriers, confirme ainsi la reprise progressive des échanges.

Retour des visiteurs étrangers

Leur proportion a atteint 83 pour cent, contre 65 pour cent en février dernier. Les acheteurs internationaux, et encore surtout européens, ont composé le gros des troupes : après les Français, les professionnels espagnols, anglais et italiens mobilisent le top 3 devant les acheteurs turcs, suivis des Allemands, Néerlandais et Américains.

« Cette nouvelle édition, proposée en été plutôt qu’en septembre, montre que les fabricants ont su anticiper et se préparer pour s’adapter aux attentes des acheteurs, a souligné Frédéric Bougeard, le président de Messe Frankfurt France. Elle confirme aussi qu’un nouveau palier a été franchi vers un retour aux formats initiaux de nos salons que nous espérons pouvoir proposer en février puis en juillet 2023 ».

Tangible dès le premier jour, cette forte progression s’est traduite dans les échanges dont le dynamisme a redonné aux salons leur véritable portée internationale. Le retour, encore très timide, mais bien là, des exposants Chinois (140 entreprises), des Indiens (60) et des Coréens (41), ou encore la forte présence turque (100 exposants), ont renforcé cette impression.

L’un des piliers du salon, le grand industriel du tissage (denim, toile de coton pour la mode mascculine, le sportswear) a connu un salon très actif sur le stand, « pré-carré » des gros industriels Elite. Au sein d’Elite également, le brodeur indien Veekay International a pu rencontrer des acheteurs de nations habituellement peu présentes sur les salons européens, comme le Kosovo, le Nigeria ou le Ghana, qui ont passé commande pour les marchés locaux.

La « slow fashion » progresse sur Apparel Sourcing

Les exposants font également état de nombreuses prises de contact sur l’espace dédié à la façon et aux produits finis, comme le fabricant de vêtements pour enfants Raj Krupa Textiles, qui évoque pour sa première participation de nombreux échanges engageants. Smash Creations, spécialiste du Womenswear qui revendique un positionnement slow fashion a rencontré plusieurs acheteurs européens en quête de nouvelle piste de sourcing pour bâtir une offre plutôt haut de gamme. Une évolution relativement nouvelle sur Texworld.

Sur un total de 140 entreprises chinoises, 45 étaient regroupées sur l’espace Source In China, une plateforme animée par les agents de Foursource - le partenaire numérique de Messe Frankfurt France - et des experts chinois. Une quinzaine de confectionneurs chinois ont d’ailleurs pu présenter des collections en marque blanche complètes, conçues pour les marchés européens, que les visiteurs ont pu découvrir portées par des mannequins lors de l’animation China Fashion Walk organisée sur le salon.

Signalons également la présence, nouvelle, de la délégation d’une dizaine de textiliens ethiopiens », emmené par le gouvernement. Celui – ci, représenté par l’ambassadeur d’Ethiopie en France  Henok Teferra, et le secrétaire d’Etat à l’industrie du pays, est venu faire connaître aux acheteurs européens son offre qui monte en puissance. « Notre PIB était à dix milliards d’euros voici vingt ans, il est à 100 milliards aujourd’hui. Nous avons concentré une bonne part de nos efforts sur la production textiles et disposons de parcs industriels modernes et responsables. Nous avons reçu 1,4 milliards d’euros d’investissements étrangers directs en 2021, ce qui représente 40 pour cent de la part des investissements étrangers sur l’Afrique de l’Est. Nous souhaitons amplifier ce mouvement, avec des facilités à l’implantation, des exonérations de taxes », a souligné l’ambassadeur.

Côté innovation technique et mode, enfin, le prix de l’Avantex Fashion Pitch a été remis cette année à la start-up Redonner, qui propose une solution digitale pour permettre aux marques de mode de diriger les flux de vêtements et de textiles non utilisés vers la filière de tri et de recyclage française. Ce prix offre aux jeunes pousses une visibilité internationale auprès de professionnels du secteur.

Le prochain rendez-vous du salon, du 6 au 8 févier 2023, au Parc des Expositions de Paris-Le Bourget, est d’ores et déjà confirmé. Il devrait marquer, avec l’assouplissement espéré un peu partout dans le monde des mesures sanitaires, prises notamment ces dernières semaines à Pékin, un retour à des formats normalisés et le retour net des exposants chinois.

TexWorld