The Fairyland for Fashion affûte ses contours pour son édition de septembre

Le dispositif, qui regroupe au parc des expositions du Bourget du 16 au 19 septembre 1850 exposants est d’envergure. Il rassemble dans un même lieu l’ensemble des secteurs de la mode, du tissu à la confection, textile et cuir, en passant par le denim et la fashion tech. Sa pierre angulaire, Texworld, le salon des tissus du monde accueillera 1000 exposants, répartis sur trois halls (2, 3 et 4), et issus de 26 pays, principalement asiatiques. Citons quelques grands pavillons : le Pakistan, l’Indonésie, Taïwan et la Corée du Sud. Le pavillon Hongkongais fait son entrée dans le hall 3, accompagné d’une douzaine d’exposants dont une forte proportion dans le secteur maille (Knit). Le salon accueillera enfin cette année de nouveaux exposants éthiopiens, chinois et canadiens. On remarquera également une forte participation des entreprises indiennes dans le secteur Drapery & Tailoring.

« Les marques de mode, du luxe au prêt-à-porter, sans oublier les collections capsules et les jeunes créateurs, tous semblent avoir saisi la vision des tendances en matières et tissus que forment les 1000 exposants de Texworld Paris. Une richesse en solutions textiles issues des quatre coins du monde au service de l’industrie et qui se retrouve en un seul point d'entrée pour le marché européen. Un événement d'une amplitude certaine pour tous les donneurs d'ordres en quête de tissus, de tendances et de contacts capitaux pour la création des collections », décrit Michael Scherpe, Président de Messe Frankfurt France, organisateur de l’événement.

Le salon se renforce sur les thématiques durables. « Nous étoffons le parcours « Sourcing durable » ainsi que celui axé sur les petites séries. Ce sont des exigences incontournables du marché, même les gros opérateurs comprennent qu’il faut aller vers une mode plus durable » explique à FashionUnited Michael Sherpe. Depuis plus de 10 ans, le salon est précurseur dans ce domaine, mettant en avant les tissus verts et éthiques. Le parcours regroupera en septembre prochain une sélection de près de 80 fournisseurs proposant des tissus certifiés, autour d’un choix très large de gammes et de matières. Un balisage spécifique a été prévu afin d’aider les visiteurs à identifier la valeur ajoutée environnementale proposée par l’exposant, selon qu’il s’agit de matières écologiques ou biosourcées, de procédés écologiques ou encore de normes sociales certifiées ou de commerce équitable, ou encore de l’ensemble de ces bénéfices.

The Fairyland for Fashion affûte ses contours pour son édition de septembre

Quant au parcours « Petite Quantité », il répertoriera plus d’une centaine d’exposants qui proposent des tissus de haute qualité entre 50 mètres et 100 mètres. Une vraie valeur ajoutée pour les designers à la recherche de petites séries ou pour des collections capsules. A noter également la thématique « Artisanat » mise en place en février, qui s’étoffe d’une sélection d’entreprises représentant la meilleure offre de savoir-faire traditionnels.

Texworld intensifie son parcours « Sourcing durable »

Apparel Sourcing Paris (et Shawls&Scarves pour les accessoires de mode) de son côté gagne en amplitude. Ce salon de confection accueillera cette session 700 exposants, soit 10 pour cent de plus qu’en septembre 2018. « La croissance ininterrompue de ce salon nous amène aujourd'hui à réorganiser notre offre. C'est une fierté pour nous de mettre en valeur cette si grande diversité de produits et de savoir-faire internationaux qui participent activement à l'industrie de la mode et de les faires interagir avec un marché européen si friand de vêtement et d’accessoires », détaille Michael Scherpe.

L’offre a été réorganisée pour plus de lisibilité. Les secteurs d’expertise du vestiaire de mode s’articulent désormais autour d’une nouvelle nomenclature qui couvre la maille, le flou, le tailleur, le sportswear, l’eveningwear, l’outerwear, le surmesure, la lingerie, le maillot de bain, le vêtement professionnel et l’accessoire textile. À noter l’arrivée cette année de l’univers du vêtement d’image (workwear), dont le marché est en croissance.

Côté pays, la session de septembre consacrera le retour de la Turquie notamment dans les secteurs de la mode féminine et du sportswear. Le salon compte également sur la participation des pays et des délégations traditionnellement présents sur Apparel Sourcing, comme la Chine, bien-sûr, qui représente le premier contingent étranger du salon, Hong-Kong, plaque tournante du business vers la Chine, mais aussi l’Inde, le Bangladesh, le Pakistan ou encore l’Éthiopie, dont une dizaine d’entreprises seront rassemblées en un pavillon national. Le Cambodge proposera également une offre intéressante de produits artisanaux et traditionnels, comme les robes, tuniques, les écharpes traditionnelles. Et là encore, comme sur Texworld, les itinéraires « Petites quantités » et « Sourcing durable » montent en puissance.

Enfin, Apparel Sourcing Paris organise une série de conférences sur les marchés en mouvement et les sujets d’actualité. A noter notamment un séminaire sur le Vietnam, la zone d’approvisionnement qui monte, ou encore sur le financement des marques de mode – un enjeu de développement majeur.

Apparel Sourcing : une nouvelle sectorisation

The Fairyland for Fashion affûte ses contours pour son édition de septembre

Enfin, le dernier né de The Fairyland for Fashion, Avantex, se positionne toujours en précurseur. Messe Frankfurt France fut en effet le premier à organiser un espace spécifique consacré à la Fashion Tech. Le salon regroupe une trentaine d’exposants très pointus dans les secteurs des fibres et des textiles innovants, des technologies d’impression et de conception, des wearables ou encore des softs pour les nouvelles applications smart retail. Dans la continuité de l’espace Zero Waste Design, le salon mettra cette année l’accent sur la biotech et le biodesign. Ce sera ainsi l’occasion de découvrir de nouvelles techniques d’assemblages, de nouveaux procédés de fabrication issues des biotechnologies, respectueux de l’environnement comme, par exemple, le concept de biocouture développé par Openbio Fabrics, qui présentera ses réalisations conçues à partir de bactéries et de levures. D’autres sociétés feront leur retour sur le salon, à l’image du textile fonctionnel français d’Induo, des imprimés plissés induplicables de Cortex ou encore les tissus techniques du taïwanais Wisher Industrial.

Avantex Paris : l’innovation appliquée à la mode

« Avantex a été le tout premier salon de l’innovation et du développement durable dans les services, matières ou encore les technologies pour l'industrie de la mode. Cette vision prospective au cœur des évènements de la galaxie Messe Frankfurt France n'a depuis cessé de m'étonner, tant par l'intérêt constant de nos visiteurs pour ce passage désormais obligé auprès des entreprises qui réinventent la mode, que par l'énergie et la vivacité de nos exposants ravis de proposer un autre avenir à la filière », explique encore Michael Scherpe.

photo : The Fairyland for Fashion

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS