1.618 revient au Carreau du Temple à Paris en 2014

Après un an de break, le rendez-vous qui associe luxe et développement durable est attendu du 3 au 6 avril 2014 à Paris. Pour son retour, il prendra place dans un lieu nouvellement inauguré le Carreau du Temple (IIIe).



Comment1.618 revient au Carreau du Temple à Paris en 2014 fédérer et faire rêver autour du développement durable ? Lancé en 2009 par Barbara Coignet, voilà le pari audacieux pris par 1.618 qui souhaite ouvrir les voies d’une nouvelle économie mêlant innovation, création, art et développement durable au service d’un autre luxe plus éthique, plus en phase avec son temps.

Après trois éditions parisiennes, une pause a été prise cette année mais c’était pour mieux préparer le retour en 2014. « Il nous fallait un lieu idéal qui fédère et rassemble le public dans une période de crise », explique la fondatrice et directrice de 1.618, Barbara Coignet.

Très attendu, le chantier du marché couvert du Carreau du Temple, à deux pas de la mairie du IIIe arrondissement, construit en 1863 par Jules de Mérindol (également père de la Grande Halle de la Villette), se prépare à devenir l'un des équipements phares du cœur de Paris. Avec un réouverture prévue pour mars 2014, c’est là qu’aura lieu le prochain événement autour de la thématique : « Le temps dans le processus créatif » dans une vision luxe bien sûr. « Avec la folie de l’époque dans laquelle nous vivons, vivre l’instant, le concept du Slow, n’ont jamais été aussi présent, explique Barbara Coignet. Les marques et designers qui seront présents illustreront cela. C’est ce qui fait la force du luxe actuellement et qui marque le regain d’intérêt pour l’artisanat ». Aux côtés de tables rondes, d’une exposition d’art contemporain, d’un espace dédié à l’innovation et à la prospective (design, architecture), de nombreuses marques (mode, beauté, déco, tourisme) seront aussi présentes pour faire découvrir leurs savoir-faire entre luxe, artisanat et développement durable. Parmi celles-ci, Norlha (accessoires en laine de yak), Osklen (marque de mode brésilienne), De Gris (maroquinerie de luxe éthique qui allie équipe française et artisans Haïtiens), Le Lit National (entreprise familiale centenaire, fabriquant de literie haut-de-gamme sur-mesure en matières premières naturelles) ou encore The Brando (eco-resort en installée en Polynésie Française). Tout cela sera même placé sous le nom d’un parrain prestigieux dont l’identité n’a pas encore été révélée.


Rio de Janeiro : prochaine escale !

« Pour nous, le salon 1.618 se veut un élément de notre plateforme globale qui compte désormais des formations (1.618 Formations) et un guide en ligne
dédié au luxe durable que nous avons lancé en avril dernier » , souligne la fondatrice. Et l’ensemble ne fait pas dans le greenwashing puisqu’il fonctionne avec un comité de sélection réunissant plusieurs experts comme Elisabeth Laville (directrice et fondatrice du cabinet de conseil Utopies), Françoise Lemarchand (cofondatrice de Nature et Découvertes et de la revue Canopée) ou encore Nathalie Arnould (Chef de projet Design & Environnement à la Cité du Design de Saint-Etienne).

Enfin, la prochaine étape pour 1.618 sera la première édition brésilienne annoncée à Rio de Janeiro du 5 au 8 juin 2014. Soutenu par l’Unesco, le secrétariat de la Culture et du Tourisme de la ville et avec Oskar Metsavaht (créateur et dirigeant de la marque Osklen) comme partenaire associé sur place, l’événement s’annonce dores et déjà innovant. « Celui-ci aura lieu au MAM de Rio, le musée d’art moderne, et sera placé sous le signe de l’Eau », confie Barbara Coignet. Au programme toujours les mêmes valeurs et un combat de fond : « Faire comprendre à tous aux plus riches surtout comme au moins fortunés que l’avenir est de consommer moins et de consommer mieux », conclue Coignet.

Céline Vautard

Photos: Barbara Coignet, fondatrice et directrice de 1.618
Projection du futur lieu Le Carreau du Temple à Paris (IIIe)
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS