Armor Lux : quand le made in France donne des ailes

Nouvelles boutiques, collaboration avec Dover Street Market Ginza et mise en place d’une collecte de recyclage textile ... Armor Lux multiplie les projets, chiffre d‘affaires en hausse !
La presse a parfois du bon ! En octobre 2012, alors qu’il pose en couverture du Parisien Magazine,

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, n’avait alors sûrement pas calculé tout le bien qu’il allait faire à la marque bretonne Armor Lux en portant leur célèbre marinière.

Armor Lux : quand le made in France donne des ailes

Ainsi, deux ans plus tard, l’effet made in France est toujours là. « Nous avons bénéficié d’un éclairage inattendu qui a contribué à mettre un coup de booster à notre développement, explique Grégoire Guyon, directeur communication d’Armor Lux. Les clients sont entrés dans les boutiques pour acheter la marinière et ont découvert par la même occasion nos collections ».

De quoi donner des ailes au groupe dont le chiffre d’affaires 2013 consolidé a atteint les 90 millions d’euros HT (soit +5% versus 2012). En parallèle, le développement des boutiques progresse. « Nous comptons 60 boutiques en France qui est notre principal marché, souligne Grégoire Guyon. Les deux dernières ouvertures ont eu lieu en affiliation à Sainte­Maxime et à Thonon­les­Bains. L’étranger ne représente que 8 à 10% de nos ventes et c’est là que le potentiel est important ».

L’international : un marché à prendre

« Avec 350 à 400 points de vente à l’export actuellement, nous sommes encore loin de notre vrai but, confirme Marco Petricci, responsable export. Nous avons aussi de vrais projets de boutiques en propre ».

De fait, en Europe, Scandinavie, Corée du Sud, au Japon ou encore aux Etats­Unis et au Canada, Armor Lux séduit de plus en plus. « Nous faisons partie des marques qui ont traversé les âges », note Grégoire Guyon. C’est d’ailleurs au Japon en ce moment que la griffe fait parler d’elle. Contactée par Comme des Garçons, les deux marques ont décidé d’associer leurs ADN pour réaliser un hoodie décliné en plusieurs coloris. Cette première collection capsule vendue en exclusivité chez Dover Street Market Ginza pour le P/E 2014 ayant eu un grand succès, un second projet est déjà en route pour le P/E 2015. « La french touch veut vraiment dire quelque chose au Japon. C’est une belle récompense pour nous », poursuit Grégoire Guyon.

Recycler pour mieux s’impliquer

Enfin, le tout nouveau projet mis en place concerne la collecte de vêtements usagés. « C’est un enjeu fort chez les professionnels mais aussi auprès du grand public, explique le directeur de la communication. Chaque année ce sont plus de 2,5 millions d’articles (linge de maison, textile) qui sont mis sur le marché ; alors que dans un second temps 100 000 tonnes de textile seulement sont recyclées. Notre but est de mettre plus de collecteurs à disposition ». Armor Lux vient donc de signer un partenariat avec Abi29 (association de réinsertion locale qui collecte et recycle les vêtements). Au programme, l’installation d’un premier collecteur sur le site de Quimper. L’idée : recycler la majeure partie des textiles mais aussi séparer les tissus mélangeant coton et polyester (les plus nombreux) qui vont servir à la création d’un nouveau matériau. Là encore, place à un autre accord signé avec Matea et Plastigray. Les vêtements usés produits par l’entreprise de Quimper seront collectés et serviront à la production d’une nouvelle matière plastique renforcée. Celle­ci, transformée par Plastrigray, spécialisée dans la fabrication de pièces injectées en matières plastiques, sert notamment dans les domaines de la domotique, du médical et de l’automobile.

De quoi faire entrer Armor Lux, dont la création remonte à 1938, dans l’ère de l’économie circulaire. Reprise il y a 20 ans par les industriels Michel Gueguen et Jean­Guy Le Floch, la société s’est depuis battue pour sauvegarder ses emplois en Bretagne. Un challenge réussi !

Céline Vautard

Photos : Collection A/H Armor Lux Heritage, Hoodie Armor Lux x Dover street Market








 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS