Barcelone: un nouveau salon de mode pour enfants

La mode pour enfants comptera à partir du mois de février avec un nouveau salon basé à Barcelone, Espagne. Sous le nom de « Little Barcelona », cet espace vise de nouvelles marques cherchant une projection nationale et internationale

et avec un profil alternatif par rapport à celui du Salon International de la Mode pour Enfants et Adolescents (Fimi), qui se célèbre à Valence et qui est actuellement le plus important du secteur au niveau national. Cette initiative est lancée au moment où la mode espagnole pour enfants enregistre de très bons résultats, grâce à une forte croissance, comme en témoigne sa présence dans les salons Pitti Bimbo et CPM Moscou. Cette tendance positive concerne également ses exportations qui ont augmenté de 30 pour cent pendant la dernière année. Little Barcelona, qui aura lieu le 5 et 6 février et qui se célèbrera deux fois par an, est une initiative privée impulsée par trois professionnels du secteur de la mode pour enfants : Ana Castán, Javier Royo et Silvia Tarrés, consacrés à la représentation de marques, au graphic design et aux accessoires pour enfants, respectivement, explique Castán.

QuelsBarcelone: un nouveau salon de mode pour enfants besoins avez-vous détectés dans le secteur pour inaugurer un nouveau salon en pleine crise ?
Nous travaillons tous avec des marques et nous savons parfaitement que la consommation a baissé et que la situation est inquiétante, mais tout n’est pas négatif. D’une part, il y une certaine quantité d’entrepreneurs qui démarrent actuellement de nouveaux projets, peut-être parce qu’ils ont abandonné leur travail (ou le travail les a abandonnés) et ils se sont décidés à se lancer dans un secteur qui leur a toujours plu. D’autre part, nous voyons qu’il existe des salons dans lesquels le nombre d’expositeurs et de visiteurs augmente jour après jour. Il est vrai que notre marché, celui de l’univers des enfants, est celui qui croît le plus et celui qui le fait le mieux.

Et pourquoi à Barcelone?
La plupart des nouvelles marques espagnoles viennent de Barcelone, ainsi que la majorité des showrooms les plus importants de mode pour enfants. C’est aussi à Barcelone que se trouvent les magasins incontournables du secteur de par leur originalité et leur design.

Quelles sont les caractéristiques du salon?
Nous voulons réunir les nouvelles marques de l’univers pour enfants, qu’il s’agisse de mode ou d’accessoires, de décoration, petits articles de puériculture et tout ce ayant une relation avec les petits de zéro à douze ans. Nous mettons spécialement l’accent sur les marques de Barcelone et espagnoles qui soient innovatrices, originales et avec une qualité démontrée, trois aspects essentiels de notre identité. Il s’agit en outre d’un produit fantastique, en grande partie très connu dans le reste de l’Europe et dont nous pouvons être très fiers. Nous sommes également ouverts à recevoir des marques européennes et internationales qui s’ajustent à ce profil.

En Espagne il existe déjà un salon de référence de la mode pour enfants : le FIMI. Votre intention est-elle de le concurrencer ou d’offrir quelque chose de différent ?
Tous les membres de l’organisation de Little Barcelona avons participé au salon Fimi au moins une fois, mais nous n’y avons pas trouvé notre espace ni notre client. Fimi est un salon consolidé et très professionnel, que nous respectons énormément, mais il s’adresse à un client différent du notre.

Combien d’expositeurs vont participer à « Little Barcelona » ?
Il s’agit de notre première édition et, par conséquent, nous n’allons pas dépasser les 50 : 40 expositeurs dans des stands et 10 corners réservés aux nouveaux créateurs.

Quelle portée souhaitez-vous conférer au salon?
Nous avons deux types de clients à couvrir : le client international, puisque la majorité des marques nationales cherchent à accéder ou bien à grandir dans le marché international, mais aussi le client national de commerces émergeants qui, jusqu’à maintenant, partait chercher ses produits sur les marchés internationaux. Nous sommes en train de travailler parallèlement pour réunir une grande offre de marques nationales suffisamment intéressante et attirante pour motiver l’acheteur européen et international à venir nous connaître.

La promotion de la mode pour enfants espagnole est-elle mal gérée à l’étranger?
Nous en sommes convaincus. Les nouvelles marques espagnoles sont individuellement connues et reconnues, mais le fait est que les clients européens n’identifient pas les marques espagnoles comme telles et croient qu’elles sont italiennes ou françaises.

De notre correspondant à Barcelone
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS